Virelles

Homme et nature réconciliés

Un vaste étang de 80 ha, bordé de milieux variés, constitue la réserve située sur la commune de Chimay, à la frontière de la Fagne et de la Calestienne. Créé au XVIe siècle pour les besoins de la métallurgie locale, le plan d'eau est pollué et défiguré par le tourisme de masse dans les années septante. Aujourd'hui, la nature y a repris ses droits grâce à un partenariat avec BNP Paribas Fortis et le WWF.

    Une grande diversité de milieux

    La riche biodiversité s’explique par un patchwork d’habitats de grand intérêt. Le vaste plan d’eau est bordé d’une roselière particulièrement attractive pour les oiseaux. A l’arrière de celle-ci, de splendides aulnaies évoluent sans intervention humaine, en témoigne un caractère sauvage très marqué. Mentionnons également l’ancien parc, au peuplement très diversifié, qui comprend de nombreux arbres remarquables et est parcouru par un sentier didactique. 

    Un étang riche en espèces

    Le plan d'eau et ses abords attirent une avifaune très diversifiée. Plus de deux cents espèces, principalement aquatiques, peuvent être observées : hérons, cormorans, grèbes, canards plongeurs et de surface, passereaux des marais... Certaines sont rares et menacées comme la sterne pierregarin ­­— apparue suite à la pose de plates-formes de nidification à son attention —, la marouette ponctuée ou la locustelle luscinioïde. L’étang en lui-même, avec sa faible profondeur et ses berges en pente douce, est particulièrement propice à la faune et à la flore. Les grands herbiers de plantes aquatiques constituent de superbes terrains de ponte pour de nombreuses libellules. Derrière une grande roselière, le pré de Fagne présente une richesse botanique exceptionnelle : la scorsonère des prés, la petite scutellaire ou le sélin, ainsi que diverses laîches et orchidées peu fréquentes y trouvent refuge.

    Un centre de découvertes

    Au sud de la réserve, l’Aquascope propose ses activités de sensibilisation. De nombreux événements nature s’y déroulent tout au long de l’année. Virelles est un exemple parfait de bonne cohabitation entre activités humaines et respect de l’environnement. En aménageant et en protégeant les lieux, l’homme assure un déploiement idéal de la biodiversité. Débordante de vitalité et de couleurs, virevoltante de plumes et d’élytres, la nature offre en retour un spectacle de toute beauté.

    Découvrez les espèces

    Castor d'Europe
    Grande aigrette
    Libellule à quatre taches
    Libellule à quatre taches
    Pie-grièche écorcheur

    je m’engage pour cette réserve

    Faire un don pour cette réserve

    Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

    Devenir volontaire

    Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

    Participez à une activité de gestion

    Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

    Actualités

    16/01/2023

    Stop à la dérégulation de l’urbanisme bruxellois !

    Après de longues années de processus, la Région bruxelloise vient d’accoucher d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), soumis à l’enquête publique jusqu’au 20 janvier. Ce projet ne convainc pas car il n’est pas à la mesure des enjeux sociaux et environnementaux. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation et ouvre la porte à l’arbitraire. Le secteur associatif demande une révision en profondeur du projet.
    En savoir plus
    20/12/2022

    La nouvelle PAC : réformée mais inchangée

    Le plan stratégique PAC pour la Wallonie vient d’être approuvé formellement par la Commission européenne ce 5 décembre 2022. Alors que la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne pour la période 2023-2027 comporte un certain nombre de nouvelles dispositions environnementales, l’ambition sur la table n’est décidément pas à la hauteur des enjeux...
    En savoir plus
    Contenu promotionnel
    12/09/2022

    Soutenez nos actions en utilisant Trooper

    Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
    En savoir plus