Harchies

Où le héron est roi

Communément appelé "les marais d’Harchies", le site qui s’étend sur 550 hectares regroupe en réalité les marais d’Hensies, d’Harchies et de Pommeroeul. Il constitue une terre d’accueil pour les oiseaux aquatiques nicheurs, les migrateurs de passage et quantité d’insectes aquatiques. Le Centre régional d’initiation à l’environnement (CRIE) d’Harchies y sensibilise un public très large.

Pouponnière d’oiseaux rares

Jadis exploité pour la houille, dont l’extraction a modelé le terrain, ce vaste patchwork d’étangs, de marécages et de prairies ouvertes forme aujourd’hui un ensemble ornithologique majeur géré grâce à un partenariat entre Natagora et le Cantonnement DNF de Mons. L’ensemble du site, dont de nombreuses zones sont interdites au public pour en garantir la quiétude, est une véritable pouponnière. Grèbe castagneux, bruant des roseaux, râle d’eau, phragmite des joncs ou canard chipeau viennent régulièrement s’y reproduire. Grand cormoran et héron cendré y ont carrément établi des colonies.

L’oiseau qui parlait à l’oreille des vaches

Le site dispose également de plusieurs superbes roselières, gérées spécifiquement, où une riche faune se développe. Quantité d’insectes aquatiques y sont installés, dont un grand nombre de libellules. Mais "Harchies" n’est pas constitué que de milieux humides. Aux alentours, on retrouve différents biotopes particulièrement intéressants comme les terrils plats et les prairies pâturées, où l’on croise l’étonnant garde-bœufs, toujours fourré dans les pattes des vaches afin de glaner les petits animaux dérangés par les brouteuses.

Un exemple d’écotourisme

Le Centre régional d’initiation à l’environnement (CRIE) d’Harchies, installé sur le site, sensibilise un public très large à l’environnement et à la nature, notamment grâce à l’étonnante biodiversité des marais. Les structures d’accueil et les sentiers de découverte offrent des conditions d’observation exceptionnelles. Sans même une paire de jumelles ou la moindre connaissance naturaliste, le promeneur y côtoie tellement d’espèces et de milieux différents qu’il ne peut qu’être conquis.

Découvrez les espèces

Bihoreau gris
Bihoreau gris
Busard des roseaux
Busard des roseaux
Gorgebleue à miroir
Gorgebleue à miroir
Spatule blanche
Spatule blanche

Activités de cette réserve

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

28/02/2024

Le magazine Natagora n°119 : Les marais font de la résistance

Dans ce n°119, nous partons à la découverte des marais et allons à la rencontre de volontaires qui étudient les comportements des chauves-souris. Vous en apprendrez davantage sur la réserve de Tavigny qui fait l'objet d'un projet d'extension, sur la grenouille verte et les pouvoirs du saule blanc ! Bonne lecture et belle découverte!
En savoir plus
01/02/2024

Le ministre Borsus attaque Natagora, mais pourquoi ?

En pleine mobilisation paysanne, alors que Natagora rappelle sa solidarité et les liens forts qui la lient au monde paysan, nous avons eu la surprise d’être pris pour cible par le Ministre Borsus, sur les plateaux télévisés et en pleine manif, face aux agriculteurs. Et cela pendant qu’à différents niveaux de pouvoir, on sape les mesures environnementales de la PAC. Une tentative de détourner l’attention ?
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus