Vallée de la Wimbe

Création en 2006
Une superficie de 43,18 hectares
Accessibilité :

Un paysage typique entre Famenne et Calestienne

Cette réserve naturelle a la particularité d’être localisée à cheval sur la Famenne et la Calestienne. Dès lors, la composition très variable du sol et du sous-sol induit une grande diversité de relief et de composition botanique.

Haies vives et ripisylves

Cela se marque notamment sur le paysage rural et bocager typique de la région avec la présence d’anciennes haies vives, de ripisylves bien développées, de bosquets sur les sommets des collines et de prairies de fauche entretenues de manière extensive. Le ruisseau de Gongon traverse la réserve naturelle jusqu’à sa confluence avec la Wimbe au centre de la réserve.

Une biodiversité exceptionnelle

La réserve abrite une biodiversité exceptionnelle avec de nombreuses espèces rares au niveau local et aussi au niveau européen (espèces dites Natura 2000) jouant ainsi un rôle majeur à l’échelle régionale pour la protection de la faune et plus particulièrement pour les chauves-souris dont les petits et grands rhinolophes. D’ailleurs, l’une des trois plus grandes populations de petits rhinolophes en Belgique est située dans le village de Revogne et de ses alentours.

Au service des chauves-souris

Il n’y a que cinq cents mètres qui séparent la réserve du village. Par conséquent, elle revêt une grande importance dans le maintien et le développement de cette espèce de chauves-souris. C’est donc une priorité de préserver les haies vives, les vergers d’arbres fruitiers hautes tiges, les alignements d’arbres le long des cours d’eau et les lisières forestières qui sont les zones de chasse préférées des petits rhinolophes. Un autre acteur emblématique se plait dans la réserve, le castor.

En savoir plus sur cette réserve

Les espèces

Criquet ensanglanté
Petit rhinolophe
Pie-grièche écorcheur
Triton crêté

Responsable

Marc Paquay

Les partenaires de cette réserve