Vallée de la Bellemeuse et du Mincée

Résurrection d’une vallée ardennaise

La Bellemeuse prend sa source dans les tourbières du plateau des Tailles, à quelques 600 m d’altitude. Ce ruisseau capricieux a formé une vallée profonde en U au cœur de l’Ardenne orientale. Traversant les villages de Wibrin, Bérisménil, Mormont et Nadrin, sa vallée est le repère d’une riche biodiversité.

Un LIFE Nature salvateur

Dans les années septante, la mode ardennaise était à l’enrésinement. Le ruisseau n’y a pas échappé : tout son cours fut planté d’épicéas. Dans le sombre désert de l’exploitation forestière, la Bellemeuse a vu sa richesse naturelle décliner drastiquement. Puis en 2006, le projet LIFE Plateau des Tailles a rendu vie au ruisseau. La plupart des parcelles de la vallée ont été acquises et dotées du statut de réserve naturelle. Après élimination des épicéas, la nature a repris ses droits.

Reconnexion de papillons

Un cortège d'espèces de plantes remarquables se retrouve aujourd’hui sur le site : diverses espèces d’orchidées, la wahlenbergie, la succise des prés ou encore la bétoine. On y revoit aussi la cigogne noire, la pie-grièche écorcheur et le milan royal. Dans les anciennes prairies de fauche, la renouée bistorte forme au printemps de superbes tapis de fleurs roses. Ces quelques ares préservés de l’enrésinement abritaient encore de petites populations de papillons devenus rarissimes en Wallonie, comme le nacré et le cuivré de la bistorte. L’ouverture de la vallée sur plusieurs kilomètres a permis à leurs populations résiduelles de se reconnecter et de recouvrer leur dynamique naturelle.

Une équipe de gestionnaires plutôt particulière

Éliminer les épicéas ne suffit toutefois pas à restaurer durablement la vallée. L’entretien du milieu est indispensable pour éviter qu’il s’embroussaille et se referme avec le temps. Chaque année à la fin de l’été, les volontaires se rassemblent donc pour faucher et ramasser le foin sur les parcelles les plus sensibles. Un cheval de trait ardennais est mobilisé au grand plaisir des participants ! Autre auxiliaire inattendu à ces travaux de gestion, le castor a colonisé toute la vallée. Ses multiples ouvrages d’hydro-ingénierie permettent d’accroître encore le potentiel d’accueil de la réserve pour la nature et la biodiversité.

Découvrez les espèces

Cigogne noire
Milan royal
Renouée bistorte
Succise des prés

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

22/02/2024

Natagora engage un ou une secrétaire (H/F/X)

Au sein du département Éducation, vous travaillerez en équipe sur les différentes formations naturalistes dispensées par Natagora. Postulez avant le 10 mars pour ce contrat à durée indéterminée à mi-temps, basé à Namur, Bruxelles ou Liège.
En savoir plus
16/02/2024

Natagora coasse vos routes

Natagora lance sa grande opération de Sauvetage des batraciens. Jusqu'en avril, les volontaires de l’association s’activent sur 330 sites à travers toute la Wallonie, mais aussi à Bruxelles. L’action permet notamment de recenser certaines espèces protégées et menacées.
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus