Sclaigneaux

Sur la piste des orchis de zinc

La réserve naturelle de Sclaigneaux domine la vallée de la Meuse depuis les hauteurs du village de Seilles, entre Namur et Huy. La vallée est ponctuée de carrières de pierres calcaires et de dolomie. Sur la réserve, les deux se mélangent, donnant une pierre  friable, inutilisable, qui n’a donc jamais été exploitée par les carriers. C’est là qu’est établie cette réserve originale, préservée par ce sol ingrat.

    Sol dégradé sur substrat aride

    Préservée ? Il faut voir… En 1880, une usine de traitement du zinc s’installe. D’énormes cheminées posées sur les crêtes rocheuses rejettent des gaz sulfureux remplis de métaux lourds. Des pluies acides s’abattent sur le site et le mélange est tellement corrosif que la roche est mise à nu. Plus rien ne pousse sur ce sol acidifié. Aujourd’hui, les flancs de Meuse de la réserve se repeuplent d’une végétation originale qui a dû s’adapter à cette pollution massive. Elle crée un couvert quasi unique en Wallonie. Malgré les années, la couche d’humus est toujours quasi inexistante, et des plantes communes comme le plantain lancéolé ou la petite oseille sont atteintes de nanisme.

    Des pelouses pleines de secrets à découvrir

    Ces pelouses étonnantes s’étendent à flanc de coteau. La végétation y est rase, ponctuée de quelques touffes de graminées et de rares orchidées qui se sont adaptées aux métaux lourds. Au printemps, un tapis de serpolet, ce thym sauvage, y diffuse son arôme provençal. Les papillons s’en donnent à cœur joie, dont le peu fréquent azuré de l’ajonc qui s’épanouit ici par centaines.

    Mosaïque de milieux étonnants

    Si le site se caractérise par l’originalité des pelouses, il regorge d’autres milieux tout aussi intéressants. Dans un ancien bassin de décantation asséché, orchis militaires, orchis de Fuchs et listères ovales, trois orchidées peu courantes, poussent presque comme de la mauvaise herbe. Autre bijou de la réserve : les landes à callunes. À l’orée d’un bois de pins sylvestres s’étend un champ de ces fausses bruyères qui forment un chatoyant tapis mauve à la fin de l’été. Le site, qui offre un superbe panorama sur la vallée de la Meuse, est parcouru par plusieurs sentiers balisés ouverts au public. Une balade qui vaut le détour.

    Découvrez les espèces

    Azuré de l'ajonc
    Azuré de l'ajonc
    Callune
    Callune
    Orchis de Fuchs
    Orchis de Fuchs
    Orchis militaire

    je m’engage pour cette réserve

    Faire un don pour cette réserve

    Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

    Devenir volontaire

    Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

    Participez à une activité de gestion

    Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

    Actualités

    19/09/2022

    À la découverte des oiseaux migrateurs

    Les 1er et 2 octobre, Natagora lance un nouvel événement intitulé les Journées européennes de la migration. Cette opération, qui aura lieu tous les trois ans, s’intègre à la campagne EuroBirdwatch coordonnée par l’ONG BirdLife International. Les volontaires de l'association présenteront au public l'incroyable phénomène de la migration des oiseaux à travers diverses activités organisées en Wallonie et à Bruxelles.
    En savoir plus
    23/08/2022

    Le magazine Natagora n°111 : BirdLife a 100 ans !

    BirdLife Internationale a 100 ans ! C’est l’occasion de se remémorer quelques grandes étapes qui jalonnèrent l’histoire de l’association, et auxquelles, pour les plus récentes, Natagora a souvent été associée. Ce nouveau numéro est aussi l’occasion de découvrir que la rainette verte est ...
    En savoir plus
    Contenu promotionnel
    12/09/2022

    Soutenez nos actions en utilisant Trooper

    Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
    En savoir plus