Ourthe Orientale

Un arc en ciel végétal

Étalée aux alentours de Gouvy, la vaste réserve naturelle d’Ourthe Orientale s’étend en plusieurs blocs tout le long de la rivière. Un des plus beaux sites se trouve au fond d’une vallée encaissée isolée. Le paysage est superbe. La rivière serpente au bas du coteau escarpé. Malgré la forte déclivité du terrain, des sphaignes poussent à même le versant, parmi les genêts en fleur et les jeunes plants de myrtilles.

Des paysages d’antan pour la cigogne noire

Tout le flanc est dégagé, ainsi que le fond de vallée. En face, de vastes plantations d’épicéas rappellent à quoi ressemblait toute la vallée, surexploitée, il y a encore trente ans. Heureusement, de nombreux programmes européens et interrégionaux ont permis de couper les résineux et rendre à ces paysages leur splendeur d’antan. Nous sommes dans des zones de nourrissage des cigognes noires, qui fréquentent le site pour y pêcher leur pitance.

La récompense du gestionnaire

Au bord de l’Ourthe, la végétation double, triple de hauteur. Entre de larges feuilles de pétasite s’élancent la reine des prés et la renouée bistorte. Fauvettes grisettes et rousserolles verderolles y composent le fond sonore. Mais parfois également une rare pie-grièche grise. L’espèce ne se porte globalement pas très bien. Mais, après des années de restauration, la nature reprend ses droits et l’on découvre de nouvelles espèces : c’est la récompense des gestionnaires.

Les rares papillons de la rose bistorte

Plus en amont de l’Ourthe Orientale, les zones de réserve sont beaucoup plus dégagées. Champs et pâtures remplacent les forêts. Les prairies explosent de couleurs au printemps. Grandes marguerites, pensées sauvages, tapis de myosotis ou de renoncules flammettes, polygala : un arc-en-ciel botanique se déroule sous les pieds des visiteurs ! D’impressionnantes étendues de renouée bistorte tapissent les zones plus humides. Cette belle plante abrite et nourrit deux papillons rares et protégés : les cuivré et nacré de la bistorte. Proche de la source, la Haie de Bellain est une petite prairie de fauche encerclée par la forêt. Elle regorge de merveilles botaniques, dont l’orchis à larges feuilles qui ponctue de son pourpre profond la riche végétation.

Découvrez les espèces

Cordulégastre annelé
Fauvette grise
Pie-grièche écorcheur
Renouée bistorte

Activités de cette réserve

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

16/01/2023

Stop à la dérégulation de l’urbanisme bruxellois !

Après de longues années de processus, la Région bruxelloise vient d’accoucher d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), soumis à l’enquête publique jusqu’au 20 janvier. Ce projet ne convainc pas car il n’est pas à la mesure des enjeux sociaux et environnementaux. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation et ouvre la porte à l’arbitraire. Le secteur associatif demande une révision en profondeur du projet.
En savoir plus
20/12/2022

La nouvelle PAC : réformée mais inchangée

Le plan stratégique PAC pour la Wallonie vient d’être approuvé formellement par la Commission européenne ce 5 décembre 2022. Alors que la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne pour la période 2023-2027 comporte un certain nombre de nouvelles dispositions environnementales, l’ambition sur la table n’est décidément pas à la hauteur des enjeux...
En savoir plus
Contenu promotionnel
12/09/2022

Soutenez nos actions en utilisant Trooper

Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
En savoir plus