Modave

Création en 2015
Une superficie de 314,62 hectares
Accessibilité :

Aux racines de l’eau de ville

Sur le vaste domaine du château de Modave, le Hoyoux a creusé son lit dans le calcaire, dessinant une profonde vallée. L’eau de pluie qui s’infiltre lentement dans ses flancs est récoltée juste avant de rejoindre la rivière. Elle est directement potable grâce au filtrage naturel et abreuve les bruxellois depuis plus d’un siècle, au bout d’un long périple souterrain.

Les arbres gardiens des eaux

Sur les 450 hectares du site – dont 374 de réserves naturelles – le sol ne peut pas être pollué par les intrants agricoles, ni par les déjections animales. Les milieux sont donc majoritairement boisés. On y retrouve peu de résineux et une bonne partie est gérée en réserve intégrale. Sur certains flancs abrupts s’étend une belle érablière de ravin, au sol frais et rocailleux. Une rare fougère, la matteucie, a implanté dans un taillis de noisetiers son unique colonie en Belgique !

Les pelouses calcaires, perles de la réserve

À l’orée des bois, on retrouve les bijoux naturalistes de la réserve : de superbes pelouses calcaires où poussent en touffe le thym, l’origan et la sarriette. À la belle saison, on y retrouve de très belles espèces d’orchidées. En automne, ce sont les buissons d’épine-vinette ou de fusain, en fruits, qui colorent le paysage. Au fond de la vallée coule le Hoyoux, bétonné, entre de larges prairies de fauche. Un village a ici été rasé il y a près d’un siècle, laissant place à des zones refuges pour les insectes des coteaux calcaires. Toute l’année, le cincle plongeur, vedette des lieux, y accueille le visiteur.

Une implantation de rêve pour le CRIE

L’impressionnant château au centre du domaine, édifié sur un piton rocheux, domine de soixante mètres la vallée. Il accueille une colonie de petits rhinolophes, ces chauves-souris des plus menacées, qui s’est établie dans les combles. Plusieurs balades partent du château et permettent de découvrir cette vaste réserve naturelle. Et, tout au long de l’année, le CRIE de Modave (Centre régionale d’initiation à l’environnement), géré par Natagora, profite des milieux riches et variés du parc pour multiplier les actions de sensibilisation.

En savoir plus sur cette réserve

Les espèces

Cincle plongeur
Coronelle lisse
Epipactis à larges feuilles
Petit rhinolophe

Activités de cette réserve