Modave

Aux racines de l’eau de ville

Sur le vaste domaine du château de Modave, le Hoyoux a creusé son lit dans le calcaire, dessinant une profonde vallée. L’eau de pluie qui s’infiltre lentement dans ses flancs est récoltée juste avant de rejoindre la rivière. Elle est directement potable grâce au filtrage naturel et abreuve les bruxellois depuis plus d’un siècle, au bout d’un long périple souterrain.

Les arbres gardiens des eaux

Sur les 450 hectares du site – dont 374 de réserves naturelles – le sol ne peut pas être pollué par les intrants agricoles, ni par les déjections animales. Les milieux sont donc majoritairement boisés. On y retrouve peu de résineux et une bonne partie est gérée en réserve intégrale. Sur certains flancs abrupts s’étend une belle érablière de ravin, au sol frais et rocailleux. Une rare fougère, la matteucie, a implanté dans un taillis de noisetiers son unique colonie en Belgique !

Les pelouses calcaires, perles de la réserve

À l’orée des bois, on retrouve les bijoux naturalistes de la réserve : de superbes pelouses calcaires où poussent en touffe le thym, l’origan et la sarriette. À la belle saison, on y retrouve de très belles espèces d’orchidées. En automne, ce sont les buissons d’épine-vinette ou de fusain, en fruits, qui colorent le paysage. Au fond de la vallée coule le Hoyoux, bétonné, entre de larges prairies de fauche. Un village a ici été rasé il y a près d’un siècle, laissant place à des zones refuges pour les insectes des coteaux calcaires. Toute l’année, le cincle plongeur, vedette des lieux, y accueille le visiteur.

Une implantation de rêve pour le CRIE

L’impressionnant château au centre du domaine, édifié sur un piton rocheux, domine de soixante mètres la vallée. Il accueille une colonie de petits rhinolophes, ces chauves-souris des plus menacées, qui s’est établie dans les combles. Plusieurs balades partent du château et permettent de découvrir cette vaste réserve naturelle. Et, tout au long de l’année, le Centre régionale d’initiation à l’environnement (CRIE) de Modave, géré par Natagora, profite des milieux riches et variés du parc pour multiplier les actions de sensibilisation.

Découvrez les espèces

Cincle plongeur
Coronelle lisse
Epipactis à larges feuilles
Petit rhinolophe

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

16/01/2023

Stop à la dérégulation de l’urbanisme bruxellois !

Après de longues années de processus, la Région bruxelloise vient d’accoucher d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), soumis à l’enquête publique jusqu’au 20 janvier. Ce projet ne convainc pas car il n’est pas à la mesure des enjeux sociaux et environnementaux. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation et ouvre la porte à l’arbitraire. Le secteur associatif demande une révision en profondeur du projet.
En savoir plus
20/12/2022

La nouvelle PAC : réformée mais inchangée

Le plan stratégique PAC pour la Wallonie vient d’être approuvé formellement par la Commission européenne ce 5 décembre 2022. Alors que la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne pour la période 2023-2027 comporte un certain nombre de nouvelles dispositions environnementales, l’ambition sur la table n’est décidément pas à la hauteur des enjeux...
En savoir plus
Contenu promotionnel
12/09/2022

Soutenez nos actions en utilisant Trooper

Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
En savoir plus