Devant-Bouvignes

Une petite Provence qui surplombe la Meuse

Dans les vallées de la Lesse, de la Leffe et de la Meuse, les réserves naturelles se succèdent, formées de rochers et de pelouses calcaires : Furfooz, Poilvache, Roche-Noire, Waulsort… Dans la continuation, à deux pas de Dinant, sur un abrupt versant de la Meuse, s’étend la vaste réserve de Devant-Bouvignes. Le site se compose d’une mosaïque de milieux, entre pelouses rases et anciennes carrières, qui abritent une riche biodiversité.

Les moutons rustiques, pattes au chaud

Le sol des pelouses rases est constitué de calcaires ne retient pas l’humidité et offre donc la chaleur nécessaire au développement d’une flore typique. Un troupeau de moutons Mergelland, une race rustique, assure leur gestion par pâturage. Devant-Bouvignes inclut aussi de nombreuses zones boisées, dont certaines en réserve intégrale. Les sous-bois composés de buis, parfois centenaires, cachent des milieux humides qui contrastent avec les chaudes pelouses situées quelques mètres plus loin. Une famille de blaireau y a déjà été observée.

Un repère pour les rares rhinolophes

Les remblais d’anciennes carrières constituent des habitats plus minéraux. N’y pousse qu’une végétation pionnière de mousses, lichens et orpins, surmontée çà et là de quelques bouleaux. Les carrières jouent un rôle non négligeable dans l’histoire de la réserve. Plusieurs petites exploitations ont façonné le site, créant ici des parois abruptes, là des refuges appréciés des chauves-souris. Les petits et grands rhinolophes, espèces fortement menacées, s’y sont d’ailleurs établis. Les vastes tapis de pierrailles calcaires font également le bonheur des papillons diurnes, notamment le rare flambé.

Balades ouvertes et balisées

Les caractéristiques thermiques de la réserve sont également favorables aux reptiles, dont la coronelle lisse et le lézard des murailles sont de fiers représentants. La variété des milieux rencontrés profite aussi à de nombreuses espèces d’oiseaux. Bien que sa nidification ne soit pas prouvée sur le site, le pic noir traverse souvent la réserve, tout comme l’alouette et le busard Saint-Martin. Deux circuits balisés traversent les 70 ha de la réserve, invitant le promeneur à profiter de superbes points de vue et à découvrir une riche biodiversité.

Découvrez les espèces

Argus bleu nacré
Criquet à ailes bleues
Hélianthème des Apennins
Ophrys abeille

Activités de cette réserve

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

16/01/2023

Stop à la dérégulation de l’urbanisme bruxellois !

Après de longues années de processus, la Région bruxelloise vient d’accoucher d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), soumis à l’enquête publique jusqu’au 20 janvier. Ce projet ne convainc pas car il n’est pas à la mesure des enjeux sociaux et environnementaux. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation et ouvre la porte à l’arbitraire. Le secteur associatif demande une révision en profondeur du projet.
En savoir plus
20/12/2022

La nouvelle PAC : réformée mais inchangée

Le plan stratégique PAC pour la Wallonie vient d’être approuvé formellement par la Commission européenne ce 5 décembre 2022. Alors que la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne pour la période 2023-2027 comporte un certain nombre de nouvelles dispositions environnementales, l’ambition sur la table n’est décidément pas à la hauteur des enjeux...
En savoir plus
Contenu promotionnel
12/09/2022

Soutenez nos actions en utilisant Trooper

Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
En savoir plus