Chi Fontaine

Plutôt canneberge qu’épicéa !

À quelques kilomètres de Gouvy, s’étend sur 37,5 hectares le site de Chi Fontaine. Là où dominaient encore au début des années nonante de mornes plantations d’épicéas, divers milieux rares accueillent aujourd’hui une flore et une faune d’exception.

Réservoir des canneberges

Sur la vaste lande tourbeuse qui compose une partie importante du site se développe une végétation riche et peu fréquente : bruyère quaternée, orchidées, lycopode sélagine, linaigrette vaginée et narthécie des marais qui colorent vivement la réserve dès le mois de mai. Grâce à une série de gestions qui lui ont été spécialement dédiées, on y retrouve également le rare nacré de la canneberge, un joli papillon qui ne pond que sur cette plante, bien présente sur place.

Paysage énigmatique

Dans un coin reculé du marais, une boulaie tourbeuse à sphaignes de plusieurs hectares forme un paysage énigmatique. Sur ce terrain de sources qui ont gorgé le sol d’eau, les polytrics, une variété de mousse à longues tiges, et les sphaignes forment un épais matelas bosselé invitant à la sieste. Les bouleaux pubescents, adaptés à ce biotope particulier, sont entourés de plantations d’épicéas qui n’ont pas leur place sur ces sols trop humides.

Des milieux bien fréquentés

Invisible vu du sol, un chapelet d’une dizaine de mares s’égrène dans la réserve. Un monitoring des espèces a déjà recensé dans ces plans d’eau quelques libellules et demoiselles peu fréquentes, comme le leste dryade ou la cordulie arctique. Une population de grenouilles vertes et de tritons alpestres et palmés y a aussi fait son apparition. Côté oiseaux, sizerin flammé, pic noir, cassenoix moucheté, pies-grièches grise et écorcheur, et bécassine des marais se rencontrent régulièrement. Quant au gibier, sangliers et cerfs semblent se plaire dans les environs. Grâce à un travail de fond, souvent effectué par des volontaires, la biodiversité a bien repris ses droits dans cet endroit magnifique, autrefois envahi par les résineux.

Découvrez les espèces

Canneberge commune
Cassenoix moucheté
Narthécie des marais
Orthétrum bleuissant

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

28/02/2024

Le magazine Natagora n°119 : Les marais font de la résistance

Dans ce n°119, nous partons à la découverte des marais et allons à la rencontre de volontaires qui étudient les comportements des chauves-souris. Vous en apprendrez davantage sur la réserve de Tavigny qui fait l'objet d'un projet d'extension, sur la grenouille verte et les pouvoirs du saule blanc ! Bonne lecture et belle découverte!
En savoir plus
01/02/2024

Le ministre Borsus attaque Natagora, mais pourquoi ?

En pleine mobilisation paysanne, alors que Natagora rappelle sa solidarité et les liens forts qui la lient au monde paysan, nous avons eu la surprise d’être pris pour cible par le Ministre Borsus, sur les plateaux télévisés et en pleine manif, face aux agriculteurs. Et cela pendant qu’à différents niveaux de pouvoir, on sape les mesures environnementales de la PAC. Une tentative de détourner l’attention ?
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus