Viesville

Création en 1995
Une superficie de 45,81 hectares
Accessibilité :

Où la nature reprend ses droits

Avec l’étang du Launoy et Biernimont, Viesville fait partie des trois réserves sur le territoire de Pont-à-Celles, cédés par la commune à Natagora par voie de bail. Dans les trois réserves, les citoyens sont fort actifs et impliqués dans la protection de la biodiversité. Les commissions de gestion et la régionale Natagora font notamment un grand boulot de préservation et de sensibilisation.

L’envers du canal

Située en zone péri-urbaine, la réserve de Viesville est idéale pour la sensibilisation. Mais pas que pour ça. Constituée de remblais du canal Bruxelles-Charleroi datant des années cinquante, elle a développé une grande diversité de milieux. Les coteaux sont boisés de nombreuses essences, exotiques comme le robinier ou le chêne rouge, indigènes comme l’érable, l’aulne ou le frêne. Au sommet, de belles prairies maigres de fauche se découvrent à la sortie des bois. Les remblais ont créé des contextes géologiques très variés, qui recèlent plus de cinq cents espèces de plantes et deux cents espèces de champignons recensés.

Des p’tites bêtes partout

Outre son intérêt floristique, la réserve de Viesville possède une grande diversité d'arthropodes parmi lesquels de nombreuses espèces menacées ou protégées. Le promeneur chanceux pourra peut-être observer l'argiope fasciée ou encore des papillons tel que le souci, le demi-deuil, le gazé, la zygène de la filipendule, ou encore l’aromie musquée, un rare capricorne...

Les fauvettes à la fête

L'avifaune n'est pas en reste : nonante-six espèces d'oiseaux ont été observées sur le site. L'été, en plus des pouillots fitis et véloce, on entend couramment la fauvette à tête noire, la fauvette des jardins et la fauvette grisette alors que la fauvette babillarde se fait plus irrégulière. Parfois le discret pic épeichette pousse son chant nuptial aux prémices du printemps. L'épervier a déjà adopté la tranquillité de l'endroit pour se reproduire. De passage dans la région, n’hésitez donc pas à aller visiter ce site étonnant.

En savoir plus sur cette réserve

Les espèces

Demi-deuil
Loriot d'Europe
Sérotine commune

Responsable

Jacques Sedek