Abattis

Un bras mort bien vivant !

La biodiversité locale s’exprime pleinement sur le site des Abattis, situé dans une zone d'anciens méandres de la Semois. Les 40 ha de réserve naturelle s’articulent le long d’un bras mort de la rivière, ainsi que dans la plaine du ruisseau du Rolle. 

Ancien méandre épargné

Entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, la Semois est canalisée dans un nouveau lit, creusé et même pavé pour favoriser le drainage des terres voisines. Le cours d’eau devient rectiligne et bon nombre de méandres sont comblés. Grâce aux pêcheurs puis au classement du site, le bras mort des Abattis ne disparaît pas sous les remblais. Alimenté par des sources dont la pureté contraste étrangement avec celle de la Semois rectifiée, il constitue aujourd’hui le noyau de la réserve et lui confère son important intérêt biologique et paysager.

Étendues bleues d’aconit

Des épais couverts forestiers aux vastes prairies de fauche, les habitats ne manquent pas de diversité sur le site. Quelques jeunes tourbières se forment dans les dépressions tandis que les bosquets de bouleaux abritent de luxuriants lichens, témoins de la pureté de l’air autour de la réserve. Les eaux du vieux bras abritent petit nénuphar, hottonie des marais et œnanthe aquatique. Aux abords, on retrouve d’énormes et spectaculaires peuplements du très rare aconit napel, ou "casque de Jupiter". Leur bleu profond est parfois ponctué par l’éclat orange du cuivré des marais, un papillon peu courant lui aussi.

Que du beau monde !

Pendant toute la belle saison, les chants des coucous et des loriots égayent les divers boisements. Et dans les hautes herbes autour du bras mort, ce sont héron et martin-pêcheur qui s’en donnent à cœur joie. Les Abattis constituent également un des lieux privilégiés de nourrissage de la rare cigogne noire. Quelques rongeurs ont élu domicile dans les tas de bois abandonnés et, en soirée, il n’est pas rare de croiser une chauve-souris. Avec leur flore très diversifiée et leurs hôtes de marque, le vieux bras et les marais qui l’entourent comptent parmi les zones humides les plus remarquables de la Lorraine belge !

Découvrez les espèces

Calopteryx éclatant
Cigogne noire
Cuivré des marais
Martin-pêcheur d'Europe

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

28/02/2024

Le magazine Natagora n°119 : Les marais font de la résistance

Dans ce n°119, nous partons à la découverte des marais et allons à la rencontre de volontaires qui étudient les comportements des chauves-souris. Vous en apprendrez davantage sur la réserve de Tavigny qui fait l'objet d'un projet d'extension, sur la grenouille verte et les pouvoirs du saule blanc ! Bonne lecture et belle découverte!
En savoir plus
01/02/2024

Le ministre Borsus attaque Natagora, mais pourquoi ?

En pleine mobilisation paysanne, alors que Natagora rappelle sa solidarité et les liens forts qui la lient au monde paysan, nous avons eu la surprise d’être pris pour cible par le Ministre Borsus, sur les plateaux télévisés et en pleine manif, face aux agriculteurs. Et cela pendant qu’à différents niveaux de pouvoir, on sape les mesures environnementales de la PAC. Une tentative de détourner l’attention ?
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus