En route pour 200 hectares !

Réserve naturelle du Baquet (forêt)

64ha de forêts pour une réserve majeure 

L’étendue du site à acquérir, et sa mitoyenneté avec les réserves naturelles du Baquet et de la Haie Gabaux, en font une superbe opportunité pour la biodiversité locale. La réserve du Crestia, ainsi que des terrains côtés français et plusieurs clairières et layons forestiers sont également voisins. Un ensemble de près de 200ha pratiquement d’un seul tenant pourrait ainsi être protégé.

Les principaux enjeux comprennent la protection du milieu forestier (une grande partie du site est une forêt ancienne constituée par une magnifique chênaie) mais également le développement de clairières dans lesquelles se développent les cortèges végétaux des prairies humides du molinion et des landes mésotrophes à callune.

Des cortèges végétaux rares à protéger 

Ces habitats précieux présentent de nombreuses plantes rares et menacées, dont différents carex et des orchidées. L’intérêt du site vient également d’une association végétale rarissime, celle du Cicendion, dont des traces sont encore présentes le long du chemin qui traverse la propriété, surtout sur sa pointe ouest. Dans ces clairières et leurs lisières, on trouve aussi de nombreuses espèces patrimoniales, dont des papillons forestiers, nos trois espèces de serpents, le muscardin et le grand rhinolophe.

La très grande matrice forestière de cette propriété est un atout non négligeable. Caractéristique de l’habitat Natura 2000 de la chênaie famennienne, elle présente notamment de très belles populations de mélitée du mélampyre, une espèce de papillon menacée. Notons aussi la nidification de la cigogne noire dans les environs, la présence du loriot d’Europe, du pic mar et du pic épeichette.

Vous avez besoin d'aide pour faire un don?

Notre service membres et donateurs est là pour vous aider.

Contactez-nous au 081 39 08 90 ou par e-mail : membre@natagora.be 

Voir toutes les news