3600 scientifiques interpellent la politique agricole européenne

Un tracteur pulvérise son champ

Des scientifiques d’Europe et au-delà demandent aux institutions européennes d’améliorer "drastiquement" la proposition pour la Politique Agricole Commune (PAC) post-2020, afin qu'elle cesse de nuire à l’environnement. Ils proposent dix actions urgentes pour la sécurité alimentaire, la protection de la biodiversité et l’atténuation du changement climatique. Ces actions pourraient inverser les processus destructeurs en cours et permettre de dépenser l’argent des contribuables dans une agriculture respectueuse de la planète.

Plus de 3600 scientifiques de 63 pays (137 en Belgique) déclarent que la PAC actuelle est un moteur central des crises du climat et de la biodiversité, et qu’elle échoue à répondre aux enjeux socio-économiques des zones rurales. Actuellement, les critères d’attribution des aides sont inadéquats: les aides sont distribuées injustement entre agriculteurs, et elles financent des pratiques qui détruisent la biodiversité à grande échelle, en contribuant au changement climatique et à la dégradation des sols et des terres...

Voir toutes les news