Vallée de la Vierre

La perle de l'Ardenne méridionale

Depuis sa source dans la forêt de Luchy (Libramont-Bertrix) jusqu'à sa confluence avec la Semois dans la commune de Chiny, la Vierre modèle le paysage. Sur l'ensemble de la magnifique vallée de cette rivière de caractère, Natagora a entamé un ambitieux projet de réserve naturelle. Actuellement, une cinquantaine d'hectares situés à proximité immédiate de la rivière ont déjà pu être protégés.

Des paysages agricoles typiques de l'Ardenne

Autrefois, la vallée de la Vierre présentait un paysage mixte de prairies humides régulièrement fauchées, de landes et pelouses parcourues par des troupeaux d'ovins et de forêts de feuillus sur certains versants et plateaux. Les quelques prairies maigres encore préservées témoignent des anciennes pratiques agro-pastorales. Aujourd'hui, ces parcelles sont généralement pâturées par les vaches rustiques galloways d'un cultivateur de la région.

Des hommes rassemblés pour un même projet

C'est grâce au projet LIFE Moule perlière que les premiers terrains de la réserve ont pu être acquis. La Vierre accueille en effet un des derniers bastions de ce mollusque à l'ouest du Rhin ! Différents acteurs se sont ainsi mobilisés pour améliorer la qualité de l'eau de la vallée : cartographie des populations de moules perlières et de mulettes épaisses, création de réserves naturelles, restauration de berges par la pose de clôtures et d'abreuvoirs pour le bétail, restauration de fond de vallée (abattages de résineux) et de forêts rivulaires (plantation de feuillus).

Un festival de couleurs

Aujourd'hui, ces actions profitent directement à une faune et une flore riches et diversifiées. Dès le mois de juin, les papillons inféodés à la renouée bistorte animent les prairies colorées de la Vierre. Pies-grièches, tariers pâtres, bruants des roseaux, martins-pêcheurs, mais également les emblématiques milans royaux, grands corbeaux et cigognes noires s'en donnent à cœur joie au fil des méandres de la rivière. La réserve accueille également deux hôtes de marque : le castor et le gomphe vulgaire, une libellule devenue rarissime en Belgique !

Découvrez les espèces

Castor d'Europe
Cuivré de la bistorte
Milan royal
Moule perlière

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

22/02/2024

Natagora engage un ou une secrétaire (H/F/X)

Au sein du département Éducation, vous travaillerez en équipe sur les différentes formations naturalistes dispensées par Natagora. Postulez avant le 10 mars pour ce contrat à durée indéterminée à mi-temps, basé à Namur, Bruxelles ou Liège.
En savoir plus
16/02/2024

Natagora coasse vos routes

Natagora lance sa grande opération de Sauvetage des batraciens. Jusqu'en avril, les volontaires de l’association s’activent sur 330 sites à travers toute la Wallonie, mais aussi à Bruxelles. L’action permet notamment de recenser certaines espèces protégées et menacées.
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus