Thieu

Zone frontière

Abri d’eau et de verdure entouré de reliques industrielles, la réserve de Thieu, près de Roeulx, s’étend sur une trentaine d’hectares. Traversée par la Haine, hélas fort polluée, la réserve est constituée de belles surfaces d’eau libres préservées et de zones marécageuses qui parsèment un sol particulier formé de déchets de charbon.

Un terril plat

Durant des années, la cimenterie de Thieu a entreposé sur le site les déchets du charbon qui alimentait ses vastes fours. Cette étendue humide à la terre noire est donc en fait… un terril ! Espèce typique du milieu, le criquet à ailes bleues y est d’ailleurs bien présent. La cimenterie fermée, la gestion du terrain a été confiée à Natagora et deux étangs ont été creusés. Trois observatoires permettent de profiter des sarcelles d’hiver, grèbes castagneux, canards chipeaux et même butors qui viennent y nager. On croise également la rare bouscarle de Cetti, signe de l’importance du milieu dans cette zone fort anthropisée.

Paradis pour amphibiens

Peu profonds et réchauffés par le sol particulier, les étangs voient fleurir un petit nénuphar peu fréquent : l’hydrocharis des grenouilles. Avec son chapelet de flaques temporaires, mares forestières, marais et étangs, la réserve est d’ailleurs un paradis pour les amphibiens. L’étonnant alyte accoucheur y côtoie le minuscule crapaud calamite et nos quatre tritons indigènes ! De nombreuses libellules apprécient également ces milieux humides. Thieu est ainsi un des premiers endroits où fut observé le crocothémis écarlate, cette libellule venue du sud qui se plaît depuis quelques années sous nos latitudes.

Ancrage social

Partout au-dessus de la réserve s’étendent des lignes à haute tension. Thieu est donc un site étonnant, à la frontière entre activités industrielles et protection de la biodiversité. Une diversité qui ne se rencontre d’ailleurs pas que dans la nature, car sa gestion se fait parfois avec l’aide d’handicapés légers ou de jeunes dans le cadre de travaux d’intérêts généraux. Avec les milieux que l’on y retrouve et son véritable ancrage social, la réserve est vraiment un endroit d’exception !

Découvrez les espèces

Alyte accoucheur
Alyte accoucheur
Bécassine des marais
Butor étoilé
Butor étoilé
Sarcelle d'hiver

Activités de cette réserve

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

16/01/2023

Stop à la dérégulation de l’urbanisme bruxellois !

Après de longues années de processus, la Région bruxelloise vient d’accoucher d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), soumis à l’enquête publique jusqu’au 20 janvier. Ce projet ne convainc pas car il n’est pas à la mesure des enjeux sociaux et environnementaux. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation et ouvre la porte à l’arbitraire. Le secteur associatif demande une révision en profondeur du projet.
En savoir plus
20/12/2022

La nouvelle PAC : réformée mais inchangée

Le plan stratégique PAC pour la Wallonie vient d’être approuvé formellement par la Commission européenne ce 5 décembre 2022. Alors que la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne pour la période 2023-2027 comporte un certain nombre de nouvelles dispositions environnementales, l’ambition sur la table n’est décidément pas à la hauteur des enjeux...
En savoir plus
Contenu promotionnel
12/09/2022

Soutenez nos actions en utilisant Trooper

Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
En savoir plus