Thier de Boirs

Création en 2017
Une superficie de 6,88 hectares
Accessibilité :

Un vent de Provence en Wallonie

En basse vallée du Geer, sur la commune de Bassenge, où se situe la réserve, ce ne sont pas moins de 70 ha de biodiversité que protège Natagora dans la région de la montagne Saint Pierre qui compte maintenant dix espaces naturels, développés depuis 45 ans. Entre orchidées, thym, hélianthème et origan, c’est un petit bout de Provence que l’on retrouve ici.

Craie blanche sur ardoise escarpée

Le Thier de Boirs, ce sont aussi des falaises de craie blanches qui pourraient faire penser à celles rencontrer en baie de Somme. Elles sont coiffées de zones herbeuses qui n’ont pas encore dévoilé tous leurs secrets. En effet, cette herbe rare et sèche, fortement envahie par la broussaille, est le témoin d’une ancienne pelouse ensoleillée qui, autrefois, était riche en espèces atypiques.

Des fermiers et des moutons

Au pied des falaises s’étendent des prairies occupées par un fermier en convention de collaboration avec Natagora. Fauche tardive suivie d’un léger pâturage bovin devraient permettre l’installation d’une belle biodiversité. Pour la restauration des pelouses, des moutons sont utilisés dans la logique des gestions déjà menées sur la plupart des autres réserves naturelles de la basse vallée du Geer.

Se retrousser les manches

Les pelouses sur craies et sur graviers de la réserve, potentiellement riches en espèces de plantes et d’insectes, sont fortement dégradées, envahies par les petits arbres et les broussailles. Afin de donner toutes ses chances à une nature diversifiée, il est indispensable de remettre ces endroits bien exposés en lumière. Tronçonnage et débroussaillage sont donc nécessaires à une bonne gestion des lieux.

En savoir plus sur cette réserve

Les espèces

Bétoine officinale
Bétoine officinale
Demi-argus
Hypolaïs polyglotte
Platanthère des montagnes
Platanthère des montagnes

Responsable

Claudine Jordan

Les partenaires de cette réserve