Marcasse et Alentours

Un seul substrat mais une multitude de biotopes

La réserve de Marcasse et Alentours, localisée entre Colfontaine et Boussu, s’étend sur une quarantaine d'hectares. On y trouve trois terrils, dont l’un récemment exploité, et une friche. Partiellement géré, le site est devenu un véritable patchwork d’écosystèmes : forêts sans gestions, pentes mobiles, boulaies denses ou clairsemées, pelouses, friches ou zones humides.

    Une nature tout-terrain

    Si certains terrils ont vu leurs versants stabilisés par des plantations, ils ont ici été laissés à eux-mêmes après l’arrêt de l’extraction houillère dans la seconde moitié du XXe siècle. Constitués d’une accumulation de déchets, essentiellement schisteux, issus de l’activité minière, les terrils sont donc, à l’origine, des écosystèmes vierges de toute végétation, aux particularités prononcées : pentes importantes, bonne exposition au soleil pour certains versants, sol essentiellement schisteux ou caillouteux et très sec, nombreux micro-habitats… Ces différentes caractéristiques ont permis aux terrils d’abriter une faune et une flore très diversifiée, voire originale par rapport à l’ensemble de la région environnante. Toutefois, avec le temps et l’absence de gestion, ils ont tendance à se recouvrir d’une végétation forestière. Si ces aspects forestiers peuvent être intéressants d’un point de vue naturaliste et paysager, ils mènent à une banalisation de la biodiversité. 

    Belle mosaïque de milieux et d’espèces

    Le site de Marcasse, partiellement géré, présente une multitude d’écosystèmes. Cette diversité permet d’abriter des espèces remarquables comme le criquet à ailes bleues, le hibou moyen-duc, le crapaud calamite ou différents pics. Au niveau botanique, on y trouve la rare cotonnière naine, la sabline à feuilles de serpolet et l’épilobe à feuilles lancéolées. 

    La gestion au profit de la biodiversité

    Une équipe de bénévoles veille à faire découvrir la réserve au grand public et à assurer les travaux de gestion. Leur objectif : stopper l’avancement du front forestier, maintenir des zones ouvertes pour préserver la mosaïque de milieux naturels et pérenniser, sur les terrils, la plus riche biodiversité possible.

      Découvrez les espèces

      Carline vulgaire
      Cétoine dorée
      Crapaud calamite
      Crapaud calamite
      Criquet à ailes bleues

      Activités de cette réserve

      je m’engage pour cette réserve

      Faire un don pour cette réserve

      Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

      Devenir volontaire

      Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

      Participez à une activité de gestion

      Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

      Actualités

      16/01/2023

      Stop à la dérégulation de l’urbanisme bruxellois !

      Après de longues années de processus, la Région bruxelloise vient d’accoucher d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), soumis à l’enquête publique jusqu’au 20 janvier. Ce projet ne convainc pas car il n’est pas à la mesure des enjeux sociaux et environnementaux. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation et ouvre la porte à l’arbitraire. Le secteur associatif demande une révision en profondeur du projet.
      En savoir plus
      20/12/2022

      La nouvelle PAC : réformée mais inchangée

      Le plan stratégique PAC pour la Wallonie vient d’être approuvé formellement par la Commission européenne ce 5 décembre 2022. Alors que la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne pour la période 2023-2027 comporte un certain nombre de nouvelles dispositions environnementales, l’ambition sur la table n’est décidément pas à la hauteur des enjeux...
      En savoir plus
      Contenu promotionnel
      12/09/2022

      Soutenez nos actions en utilisant Trooper

      Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
      En savoir plus