Marais de Montroeul

Une pièce du puzzle biologique de la vallée de la Haine

Situé à mi-chemin entre Montrœul-sur-Haine et Thulin, les marais de Montrœul constituent un des éléments d’un important ensemble de zones humides de grand intérêt biologique. Une végétation de grande qualité y est préservée. Zone humide, les marais attirent aussi de nombreuses espèces d’oiseaux.

De salvatrices études

Créée dans le cadre du projet européen "Actions pour l'avifaune des roselières du bassin de la Haine", la réserve fait partie de la vallée de la Haine, qui coulait autrefois juste au nord du marais. Bien avant d’être une réserve naturelle, le marais de Montrœul a été le centre d’intenses recherches industrielles. Son sous-sol regorge en effet de gisements charbonniers. Les études portaient sur l’élaboration des mines exploitées par sondages à partir de la surface. Si le projet ne s’est jamais concrétisé, cette longue période de recherches souterraines a permis de sauvegarder, en surface, une végétation de grande qualité.

Un statut pour sauver le site

Cependant, l’abandon progressif de l’agriculture et l’installation de la populiculture ont menacé le marais. Des drains profonds ont été creusés, causant un assèchement superficiel. L’acquisition du site et sa mise sous statut de réserve naturelle a permis de stopper le processus de dégradation. Grâce à la présence de la nappe phréatique, de vastes plages de végétation caractéristique des zones humides sont conservées. Actuellement, on peut y recenser des espèces rares telles que l’oenanthe aquatique, le pigamon jaune ou encore l’hottonie des marais, omniprésente dans les nombreux fossés.

(Avi)faune

Cette zone humide située à quelques kilomètres seulement du complexe des marais d’Harchies-Hensies-Pommeroeul, est régulièrement visitée par de nombreuses espèces d’oiseaux nidificateurs ou de passage. Grâce au déboisement progressif des peupleraies, on s’émerveille du retour de la bouscarle de Cetti et de la gorgebleue, bien présente dans la région. Le rat des moissons bâtit son nid dans la végétation haute, tandis que de nombreux papillons et libellules survolent le site.

 

Découvrez les espèces

Bouscarle de Cetti
Bouscarle de Cetti
Petit mars changeant
Petit mars changeant
Populage des marais
Râle d'eau
Râle d'eau

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

16/01/2023

Stop à la dérégulation de l’urbanisme bruxellois !

Après de longues années de processus, la Région bruxelloise vient d’accoucher d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), soumis à l’enquête publique jusqu’au 20 janvier. Ce projet ne convainc pas car il n’est pas à la mesure des enjeux sociaux et environnementaux. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation et ouvre la porte à l’arbitraire. Le secteur associatif demande une révision en profondeur du projet.
En savoir plus
20/12/2022

La nouvelle PAC : réformée mais inchangée

Le plan stratégique PAC pour la Wallonie vient d’être approuvé formellement par la Commission européenne ce 5 décembre 2022. Alors que la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne pour la période 2023-2027 comporte un certain nombre de nouvelles dispositions environnementales, l’ambition sur la table n’est décidément pas à la hauteur des enjeux...
En savoir plus
Contenu promotionnel
12/09/2022

Soutenez nos actions en utilisant Trooper

Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
En savoir plus