La Marache

Jardin naturel : mode d’emploi

Situé aux confins du champ de bataille de Waterloo, au sein du vallon du Smohain qui se jette dans la Lasne, le refuge naturel modèle de La Marache accueille toute l’année le promeneur désireux de s’informer des techniques de création et de gestion d’un jardin « naturel ».

Visite d’un jardin aux multiples facettes

Dès l’entrée du refuge, les curieux sont guidés dans la nature le long d’un sentier agrémenté de panneaux didactiques. Les milieux traversés sont variés et correspondent aux biotopes que chaque jardinier peut créer ou entretenir sur son terrain. Après avoir parcouru un bois de vieux aulnes, le visiteur découvre une haie champêtre composée d’arbustes indigènes diversifiés, avant de contempler de beaux alignements de saules têtards. Ceux-ci constituent le biotope de nidification de la chevêche d’Athéna et de divers insectes xylophages (se nourrissant de bois mort).

Des trésors dans les milieux humides

Deux belles mares, équipées d’un ponton d’observation de la faune et de la flore, hébergent un couple de poules d’eau. Égayés par le ballet incessant des demoiselles, ces points d’eau constituent un repère de choix pour la ponte des grenouilles rousses. La visite du refuge se termine au cœur de la prairie de fauche, où abondent les floraisons parfumées de la menthe aquatique et colorées de la fleur de coucou.

Dynamisme citoyen

Aménagé grâce au soutien de la commune de Lasne, propriétaire des lieux, ainsi que de la province du Brabant wallon et de la Région wallonne, le refuge naturel modèle de La Marache est entretenu par une équipe de volontaires dynamiques. Ils organisent régulièrement des séances d’initiation aux techniques de gestion des milieux semi-naturels, et notamment à la fauche traditionnelle des prairies. Tout le monde y est le bienvenu !

Découvrez les espèces

Aeschne bleue
Aeschne bleue
Chouette chevêche
Chouette chevêche
Grenouille rousse
Grenouille rousse
Populage des marais

Activités de cette réserve

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

22/02/2024

Natagora engage un ou une secrétaire (H/F/X)

Au sein du département Éducation, vous travaillerez en équipe sur les différentes formations naturalistes dispensées par Natagora. Postulez avant le 10 mars pour ce contrat à durée indéterminée à mi-temps, basé à Namur, Bruxelles ou Liège.
En savoir plus
16/02/2024

Natagora coasse vos routes

Natagora lance sa grande opération de Sauvetage des batraciens. Jusqu'en avril, les volontaires de l’association s’activent sur 330 sites à travers toute la Wallonie, mais aussi à Bruxelles. L’action permet notamment de recenser certaines espèces protégées et menacées.
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus