La Goutelle

Petit refuge pour papillons

La réserve naturelle de La Goutelle a vu le jour grâce à une proposition de la commune de Bièvre. Située proche du village de Naomé, elle est composée de terrains cédés à Natagora par bail emphytéotique. Le site, enclavé dans un massif forestier largement dominé par les résineux, offre un petit coin refuge pour de très nombreux papillons.

Un ruisseau d’eau pure

Le ruisseau de La Goutelle longe la réserve sur près de 500 m. Ses eaux très acides et pauvres en éléments nutritifs sont particulièrement pures. Le long de ses berges s’épanouissent des tapis de sphaignes, ces mousses typiques des tourbières ardennaises. Des cartes anciennes montrent que ce ruisseau était autrefois bordé de pâtures et de prés de fauche. Toutefois, suite à la déprise agricole durant la première moitié du XXe siècle, de nombreux terrains y ont été plantés de résineux, principalement des épicéas. Heureusement, l’essentiel de la réserve naturelle, constituée d’anciens prés de fauche de grand intérêt, y a échappé !

Du beau monde

Bien que de superficie modeste, la réserve est fréquentée par du beau monde ! De nombreuses espèces de papillons de jour ont été recensées sur le site, dont beaucoup d’espèces d’intérêt patrimonial : le cuivré et le nacré de la bistorte, le damier noir, l’azuré commun, le cuivré fuligineux, l’aurore, le vulcain, la belle dame et bien d’autres encore. Toutes ces espèces profitent des lisières ensoleillées de la réserve et des tapis de fleurs. Dès le mois d’avril, les jonquilles apparaissent. Elles sont ensuite relayées jusqu’à l’été par des floraisons massives d’espèces typiques des prairies ardennaises (jonquille, renouée bistorte, potentielle, knautie, etc.)

Petite réserve deviendra grande

Il est vrai qu’avec ses quelques hectares, la réserve de La Goutelle est encore bien petite. Mais nous comptons travailler dur pour l’agrandir et développer au mieux sa biodiversité !

Découvrez les espèces

Azuré commun
Azuré commun
Damier noir
Damier noir
Nacré de la bistorte
Pipit des arbres
Pipit des arbres

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

01/02/2024

Le ministre Borsus attaque Natagora, mais pourquoi ?

En pleine mobilisation paysanne, alors que Natagora rappelle sa solidarité et les liens forts qui la lient au monde paysan, nous avons eu la surprise d’être pris pour cible par le Ministre Borsus, sur les plateaux télévisés et en pleine manif, face aux agriculteurs. Et cela pendant qu’à différents niveaux de pouvoir, on sape les mesures environnementales de la PAC. Une tentative de détourner l’attention ?
En savoir plus
01/02/2024

Natagora dénonce : détricoter les mesures environnementales est un mirage politique qui n’aide pas les agriculteurs

En cette journée de mobilisation paysanne, Natagora réagit à l’annonce de la Commission européenne d’une nouvelle dérogation à la BCAE8, mesure dite des “surfaces et éléments non-productifs” (haies, mares, arbres, bordures de champ, jachères mellifères…). Au regard de l’indispensable transition écologique, il faut renforcer la cohérence des aides aux agriculteurs et entendre leurs légitimes revendications face à la mondialisation et au traité EU-Mercosur en particulier. Affaiblir les normes environnementales n'est pas la solution.
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus