Ile aux Corsaires

Calamines reliques de notre passé industriel

Ces deux hectares de presqu'île, situés entre l'Ourthe et le canal de l'Ourthe à Angleur, regorgent de trésors… naturels. Bordée par le site de la société Umicore (anciennement "Vieille Montagne"), l’Île aux Corsaires est un ancien site industriel appartenant à cette entreprise de production de zinc. Son nom proviendrait des enfants qui, jadis, y jouaient aux pirates. Aujourd’hui, le site regorge d’une flore très spécifique, adaptée aux sols enrichis en métaux lourds.

La Vieille Montagne

Le site est principalement constitué d’un ancien terril constitué de résidus – des scories – riches en métaux lourds. Ces déchets proviennent du grillage de minerais sulfurés par l’usine de la Vieille Montagne. En 1966, les techniques de production du zinc changent et l'usine d'Angleur se spécialise dans la fabrication de poussières de zinc n'entraînant plus la formation de scories. Mais ces déchets de minerais ont laissé des traces indélébiles dans le sol.

Quand la nature s’adapte aux extrêmes

Suite à l’arrêt du piétinement excessif et de la fréquentation des véhicules à moteur, la végétation a pu se (re)développer. Mais pas n’importe laquelle ! Sur ces terres remplies de métaux lourds se développe une flore exceptionnelle, typique des milieux dits calaminaires (de "calamine", un mélange de carbonates et silicates de zinc) qui forment des tapis de fleurs : pensée, tabouret et fétuque calaminaires côtoient le gazon d'Olympe et le silène enflé. Ces plantes très rares servent d’abri ou de nourriture à des insectes peu communs, dont le petit nacré, papillon emblématique de la réserve. Sa chenille se nourrit de la pensée calaminaire. Le criquet à ailes bleues affectionne également ce paysage ouvert à végétation rase et thermophile.

Coffre au trésor bien protégé

L’Île aux Corsaires est donc un milieu singulier, regorgeant de trésors. Mais que ce nom énigmatique ne vous donne pas d'idées de conquêtes : la réserve n'est accessible au public qu'en compagnie d'un guide ! Pour éviter que ce site pollué ne présente un risque pour la santé humaine, il est entièrement clôturé, mais parcouru par des caillebotis permettant de découvrir ses richesses lors de visites organisées.

Découvrez les espèces

Fétuque calaminaire
Pensée calaminaire
Petit nacré
Silène enflé

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

22/02/2024

Natagora engage un ou une secrétaire (H/F/X)

Au sein du département Éducation, vous travaillerez en équipe sur les différentes formations naturalistes dispensées par Natagora. Postulez avant le 10 mars pour ce contrat à durée indéterminée à mi-temps, basé à Namur, Bruxelles ou Liège.
En savoir plus
16/02/2024

Natagora coasse vos routes

Natagora lance sa grande opération de Sauvetage des batraciens. Jusqu'en avril, les volontaires de l’association s’activent sur 330 sites à travers toute la Wallonie, mais aussi à Bruxelles. L’action permet notamment de recenser certaines espèces protégées et menacées.
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus