Herbet

Entre pelouses calcaires et massif rocheux

Située sur les hauteurs de Bomal, la réserve d'Herbet comporte trois sites remarquables qui abritent de nombreuses espèces de plantes, certaines très rares.

Ravenne, la doyenne

Menacée à plusieurs reprises (dépotoir, piste de motocross), cette pelouse calcaire a été protégée dès 1985. Témoin de pratiques agropastorales anciennes (pâturage, extraction de dolomie), ce site a abrité jusqu'aux années 1990 le rarissime orchis brûlé, malheureusement disparu. Toutefois, pas moins de cinq espèces d'orchidées fleurissent sur le site où ont été relevées une centaine d'espèces végétales, certaines à grande valeur patrimoniale : orobanche pourprée, gentiane ciliée ou noix de terre. Notons également la présence de nombreux papillons dont le céphale, le demi-deuil ou le thécla de l'orme.

Herbet et ses excroissances calcaires

Située à quelques centaines de mètres de Ravenne, une petite pelouse abritant l'orchis morio domine un ravin parsemé de masses rocheuses aux formes étonnantes. Ce coteau qui, sur des photos anciennes, était couvert de pelouses sèches s'était progressivement reboisé. Grâce au projet LIFE Pays mosan, il a pu être récemment déboisé, retrouvant ainsi son intérêt paysager et écologique. Bien qu'en phase de restauration, le coteau a déjà vu fleurir des espèces rupicoles comme l'arabette hérissée, la seslérie bleue ou l'hippocrépide en ombelle. Notons que la gestion de ce site, ainsi que de Ravenne, est en grande partie confiée à la dent des moutons !

Tienne et calvaire

Elément phare du patrimoine paysager bomalois, une masse rocheuse imposante domine la vallée de l'Ourthe. À son sommet, un calvaire construit en 1905 constitué d'une croix entourée de deux statues (la Vierge et Saint Jean). Constitués de falaises et de replats abritant différents types de pelouses, ces rochers abritent de nombreuses espèces de plantes et d'animaux adaptés à des conditions de chaleur et de sécheresse toutes particulières. Le lézard des murailles y est bien présent et la couleuvre coronelle y a été observée. Plusieurs dizaines d'espèces végétales, dont certaines très rares, inféodées à ce milieu à priori peu accueillant, s'y rencontrent : la phalangère à fleurs de lis, le séséli libanotis, la laîche humble ou la fétuque des rochers.

Découvrez les espèces

Céphale
Céphale
Hippocrépide en ombelle
Orchis pyramidal
Orchis pyramidal
Orobanche pourprée

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

16/01/2023

Stop à la dérégulation de l’urbanisme bruxellois !

Après de longues années de processus, la Région bruxelloise vient d’accoucher d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), soumis à l’enquête publique jusqu’au 20 janvier. Ce projet ne convainc pas car il n’est pas à la mesure des enjeux sociaux et environnementaux. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation et ouvre la porte à l’arbitraire. Le secteur associatif demande une révision en profondeur du projet.
En savoir plus
20/12/2022

La nouvelle PAC : réformée mais inchangée

Le plan stratégique PAC pour la Wallonie vient d’être approuvé formellement par la Commission européenne ce 5 décembre 2022. Alors que la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne pour la période 2023-2027 comporte un certain nombre de nouvelles dispositions environnementales, l’ambition sur la table n’est décidément pas à la hauteur des enjeux...
En savoir plus
Contenu promotionnel
12/09/2022

Soutenez nos actions en utilisant Trooper

Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
En savoir plus