Haute-Sambre

Un monde d'eau et de marais

Installée au confluent de la Hantes et de la Sambre, à l'ouest de Thuin, la réserve naturelle de la Haute Sambre s’étend sur 75 ha et mêle mares, étangs, drains et rivières. Elle renferme un des derniers marécages qui se succédaient jadis nombreux dans la vallée, et présente un grand intérêt pour la faune.

 

Mosaïque de milieux humides 

De nombreuses espèces trouvent refuge au bord des mares, dans les roselières ou dans les fourrés environnants. Amphibiens et libellules viennent s’y reproduire en nombre… et une rare méduse d’eau douce a déjà été observée dans un des plans d’eau.

Pour le bonheur des oiseaux d'eau 

Profitant de la manne de nourriture qui se cache sous les flots, l’avifaune n’est bien sûr pas en reste. La sarcelle d’hiver et la bécassine des marais nichent dans la réserve, tandis que grandes aigrettes, butors et busards Saint-Martin sont fréquemment présents. En hiver vient la période des grands rassemblements : bécassines des marais, sarcelle d’hiver, hérons cendrés... La réserve abrite d’ailleurs une des plus grandes héronnières de Wallonie, comptant quelques septante nids qui résonnent de cris gutturaux lorsqu’on les approche.

Diversité de gestionnaires 

De nombreuses gestions sont nécessaires pour maintenir la diversité des habitats. Les rejets de ligneux, par exemple, sont fréquemment coupés. Laissés à eux-mêmes, ils envahiraient rapidement les marais. Mais les hommes ne sont pas les seuls à gérer la réserve. Répartis sur deux zones clôturées, onze chevaux tarpans créent naturellement des sentiers, des pâtures et des vasières en piétinant les prairies humides, ce qui diversifie les habitats. Ils aident également à limiter le reboisement. De plus, le crottin attire de nombreux insectes, dont se délectent divers oiseaux limicoles.

La présence des chevaux revêt également un autre avantage : les marais souffrent encore d’une image négative auprès du grand public et ces animaux, familiers et rassurants, permettent le contact avec les habitants et l’ouverture de la discussion. En passant par les marais, on est autant touchés par la beauté de la nature que par l’accueil des hommes qui en prennent soin. Alors n’hésitez pas à empoigner sécateur ou râteau et à leur donner un coup de main, vous ne serez pas déçu !

Découvrez les espèces

Bécassine des marais
Bruant des roseaux
Grande aigrette
Triton crêté

Activités de cette réserve

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

16/01/2023

Stop à la dérégulation de l’urbanisme bruxellois !

Après de longues années de processus, la Région bruxelloise vient d’accoucher d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), soumis à l’enquête publique jusqu’au 20 janvier. Ce projet ne convainc pas car il n’est pas à la mesure des enjeux sociaux et environnementaux. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation et ouvre la porte à l’arbitraire. Le secteur associatif demande une révision en profondeur du projet.
En savoir plus
20/12/2022

La nouvelle PAC : réformée mais inchangée

Le plan stratégique PAC pour la Wallonie vient d’être approuvé formellement par la Commission européenne ce 5 décembre 2022. Alors que la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne pour la période 2023-2027 comporte un certain nombre de nouvelles dispositions environnementales, l’ambition sur la table n’est décidément pas à la hauteur des enjeux...
En savoir plus
Contenu promotionnel
12/09/2022

Soutenez nos actions en utilisant Trooper

Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
En savoir plus