Estinnes

Réserve double aux multiples oiseaux

La réserve naturelle d’Estinnes est constituée de deux sites distincts, distants d’un petit kilomètre. L'étang de la Marlière se trouve dans la vallée de la Sambre. La roselière du ruisseau d'Estinnes se situe quant à elle dans le bassin de l'Escaut. Ils revêtent tous deux un grand intérêt pour l’avifaune.

Les racines dans la vase

Le site de la Marlière, composé d’un vaste plan d’eau artificiel et de ses abords, s'étend sur un peu moins de 5 ha. L’étang, aux berges en pentes douces et de faible profondeur, est d'origine très ancienne. Il est déjà présent sur des cartes du XVIIIe siècle. Des variations du niveau d'eau, inexpliquées, apporte un grand intérêt botanique au site. En période sèche, des espèces remarquables se développent sur les vases exondées. L’œnanthe aquatique, le vulpin roux et la patience maritime verdissent alors le fond de l'étang. En bordure, on retrouve également quelques petites plages de glycérie aquatique.

Pataugeoire cinq étoiles

L’étang est surtout connu comme zone de reproduction, de halte migratoire et d'hivernage pour de nombreuses espèces d'oiseaux. En période de nidification, on y observe la foulque macroule, le canard colvert, la poule d'eau et le grèbe castagneux. Quand le beau temps s’installe, le faucon hobereau apprécie le site pour le grand nombre de libellules qui le fréquentent. Le loriot d’Europe et d’autres espèces forestières peuplent la ceinture boisée, formée de frênes et de peupliers de cultures. 

De nombreuses plumes dans les roseaux

D’une superficie d’environ 2,5 ha, la roselière du ruisseau d'Estinnes est lovée au fond d’un vallon, au sein d'une vaste zone de prairies et de cultures. Longeant un chemin agricole, elle est bordée à l’ouest par le cours rectiligne du ruisseau d’Estinnes. Au printemps, les rousseroles effarvattes, phragmites des joncs et bruants des roseaux nichent dans ce petit paradis. En automne et en hiver, la réserve sert de dortoir pour les pipits spioncelles, bruants jaunes et bruants des roseaux. Elle constitue elle aussi une halte migratoire pour de nombreux autres oiseaux.

Découvrez les espèces

Faucon hobereau
Foulque macroule
Grèbe castagneux
Loriot d'Europe

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

22/02/2024

Natagora engage un ou une secrétaire (H/F/X)

Au sein du département Éducation, vous travaillerez en équipe sur les différentes formations naturalistes dispensées par Natagora. Postulez avant le 10 mars pour ce contrat à durée indéterminée à mi-temps, basé à Namur, Bruxelles ou Liège.
En savoir plus
16/02/2024

Natagora coasse vos routes

Natagora lance sa grande opération de Sauvetage des batraciens. Jusqu'en avril, les volontaires de l’association s’activent sur 330 sites à travers toute la Wallonie, mais aussi à Bruxelles. L’action permet notamment de recenser certaines espèces protégées et menacées.
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus