Chanly

Création en 2013
Une superficie de 1,47 hectares
Accessibilité :

Nature en reconquête

La réserve naturelle de Chanly est située au nord du village du même nom, sur la commune de Wellin. Ses multiples parcelles émaillent un paysage principalement modelé par l’agriculture intensive. Elle représente un important réservoir de biodiversité pour la région.

De la dégradation progressive…

Au début des années quatre-vingts, la campagne au nord de Chanly était constituée d'un vaste ensemble semi-bocager parsemé de bosquets, de prés humides, de tiennes embroussaillés. Avec l'intensification des pratiques agricoles, le paysage s'est banalisé et sa biodiversité s'est progressivement dégradée. À commencer par l’avifaune, jadis remarquable. En effet, dans ces milieux le promeneur de l’époque côtoyait le vanneau huppé, la tourterelle des bois, la chouette chevêche, la locustelle tachetée… ou encore l’alouette lulu qui s’est rapidement éteinte.

… au renouveau pour la biodiversité famennoise

Afin de sauver ce qui pouvait encore l'être, et espérer le retour d'une biodiversité riche, Natagora et ses volontaires locaux créent en 2013 une réserve naturelle sur les terrains en déprise. Ils  incluent également certaines prairies afin de leur rendre leurs intérêts faunistique et botanique. Dispersées dans la plaine agricole, les parcelles en réserve comptent aujourd’hui prairies, prés humides, bosquets… Ces havres de paix constituent des sites de choix pour le retour des riches faune et flore famennoises.

Une réserve qui ne demande qu’à s’épanouir

Dans ces sites protégés, nous avons aujourd’hui la chance de pouvoir observer des reliquats de la richesse biologique d’antan : le populage des marais dans les mégaphorbiaies, les tariers pâtres dans les haies bordant les prairies, la fauvette à tête noire dans la saulaie… Au gré des actes de gestion, nous espérons la voir se redéployer. Les mares creusées avec l’aide du programme LIFE Prairies bocagères serviront de gîte aux tritons et autres amphibiens. Les prairies engraissées seront gérées de manière à leur rendre tout leur attrait pour les insectes, mets de choix pour les pie-grièches écorcheur et pour bien d’autres oiseaux des milieux ruraux.

En savoir plus sur cette réserve

Les espèces

Fauvette à tête noire
Populage des marais
Reine-des-prés
Tarier pâtre

Responsable

Philippe Corbeel