Une dixième réserve naturelle à Bassenge !

Les "falaises" du Thier de Boirs

Le Thier de Boirs, acquis fin 2017, agrandit de près de 10 hectares un superbe ensemble en continuation de la Montagne Saint-Pierre. Dix réserves naturelles s’égrainent dorénavant en Basse vallée du Geer, sur le territoire de la commune de Bassenge.

Fraichement acquis par Natagora dans le cadre du projet LIFE Pays mosan, Le Thier de Boirs constitue la réserve naturelle la plus à l’ouest de la Montagne St-Pierre. Il s’agit aussi de la plus visible. Ancienne carrière, en partie comblée, ses imposantes falaises s’étirent encore sur plus de 700 mètres en parallèle de l’autoroute E313 (Liège-Anvers). Des falaises de craie blanche qui font penser à celles rencontrées en Baie de Somme. Elles sont coiffées de zones herbeuses qui n’ont pas encore dévoilé tous leurs secrets. Orchidées, thym, hélianthème, origan, devraient réapparaître grâce à la fauche et à un pâturage respectueux. Insectes, papillons et reptiles suivant alors rapidement.

En collaboration avec les éleveurs locaux

Pour cette gestion, Natagora privilégie la collaboration avec le monde agricole local. Au pied des falaises s’étendent de vastes prairies. Elles sont occupées par un agriculteur du coin avec qui une convention de collaboration a été établie. Elles seront dorénavant gérées de façon extensive. Une fauche tardive suivie d’un léger pâturage bovin sans aucun apport d’engrais devrait permettre l’installation d’une belle biodiversité. Rosa Canina, un éleveur ovin du village voisin, fera quant à lui paître ses moutons sur les pelouses qui s’étendent au sommet des falaises.

Se retrousser les manches pour le Thier

Acquérir un beau terrain n’est qu’une première étape pour le redéploiement de la biodiversité. Sur le Thier de Boirs, les pelouses sur craie et sur graviers, potentiellement riches en espèces de plantes et d’insectes, sont fortement dégradées, envahies par les petits arbres et les broussailles. Afin de donner toutes ses chances à une nature diversifiée, il est indispensable de remettre ces endroits bien exposés en lumière. Tronçonnage, débroussaillage, mise en tas de la matière coupée seront donc au programme des prochaines semaines.

Voir toutes les news