Sept hectares de paysage agricole à sauver

Publié le lun 27/06/2022 - 14:31
Réserves Naturelles

Le projet de réserve du Trixhe Nollet s’inscrit dans un long combat citoyen qui est sur le point d’être gagné. Plusieurs projets d’urbanisation se sont en effet succédés sur les sept hectares de prairies maigres formant un superbe ensemble paysager au nord du hameau de Hayen (Sprimont). La mobilisation locale a permis de débouter ces projets et plusieurs propriétaires sont prêts à nous confier la gestion de leurs terrains si l’achat du site se concrétise.
Aidez-nous à créer un nouvel oasis de biodiversité !

Sept hectares de réserve naturelle pour le prix de deux ! 

Le projet que nous vous proposons sort du commun. Il s’inscrit dans une mobilisation citoyenne menée de longue date par les riverains. Aujourd’hui, Natagora cherche à acheter deux hectares de terrain. Mais la vente concerne en fait près de sept hectares et les acheteurs privés qui rentrent dans le projet avec nous s’engagent à céder la gestion de leurs terrains à Natagora par bail emphytéotique de trente ans.


Une agriculture durable préservée 


Le lieu, reconnu comme site de grand intérêt biologique, se compose d’un ensemble de prairies maigres de grand intérêt paysager. Tandis que, de l’autre côté de la route, l’exploitant agricole pulvérise allégrement les haies (!) et épand quantité de lisier, les prairies visées semblent n’avoir jamais été amendées. Et le pâturage bovin mené a permis le maintien d’une belle diversité végétale. En allégeant encore un peu la gestion, nous protégerions donc une vaste zone agricole aux pratiques durables.

Un paysage aux sources historiques 


La diversité végétale reste importante et typique des prés maigres. On y observe tant des espèces acidiphiles que calciphiles, en lien avec la diversité géologique de l’endroit, à la limite entre des sous-sols calcaires dévoniens et des schistes et grès rouges de la formation de Pepinster.
De nombreuses buttes érodées témoignent d’activités minières des XVIIe et XIXe siècles. Ces perturbations du relief ont probablement contribué à la préservation du site, en compliquant l’accès aux machines et en permettant le classement en zone d’intérêt paysager.

Une intéressante biodiversité 

Parmi les espèces végétales de prés maigres, citons notamment l’amourette, le petit boucage ou la danthonie tridentée. Plusieurs zones de suintements, quelques mares et un petit ru abritent la petite douve, le lychnis fleur de coucou ou l’achillée sternutatoire. Un couple de piesgrièches écorcheurs a déjà été observé sur le site que le milan royal fréquente également. L’intérêt paysager est pareillement bien présent, avec quelques vieux poiriers qui embellissent le paysage très ouvert de cette Petite Fagne de Hayen.

Vous avez besoin d'aide pour faire un don? Notre service membres et donateurs est là pour vous aider. Contactez-nous au 081 39 08 90 ou par e-mail : membre@natagora.be.