Peste porcine africaine : la politique de la chasse doit être revue en profondeur

Sangliers

L’arrivée de la Peste porcine africaine en Wallonie était annoncée de longue date par les scientifiques et les naturalistes. Le triplement des densités induit par les pratiques de chasse et du nourrissage artificiel y rendent en effet la situation particulièrement explosive. Cet état de fait résulte de la délégation de la gestion des populations de sangliers aux seuls chasseurs. Leur responsabilité dans le risque de diffusion de l’épidémie est totale. Ils doivent l’assumer pleinement. Les associations environnementales dénoncent l’arrogance des chasseurs et appellent à la mise en place urgente de mesures préventives sur toute la Wallonie afin de réduire très fortement les densités et les risques d’extension de la peste porcine. Et au-delà, une révision en profondeur de la politique de la chasse en concertation avec l’ensemble des acteurs du monde rural.

Voir toutes les news