Natagora "toujours prête" pour les chauves-souris

Natagora "toujours prête" pour les chauves-souris

Après un effondrement spectaculaire dans les années 60’-70’, les populations de chauves-souris remontent légèrement. Le résultat provient de politiques plus ou moins volontaristes, d’actions concrètes de terrain et d’un large travail de sensibilisation.

En Belgique, la nuit européenne des chauve-souris a traditionnellement lieu fin août. Cette année, Plecotus, le pôle chauves-souris de Natagora change de formule et de public. Frédéric Forget, volontaire, explique : "Tout le monde voit les chauves-souris, mais peu mesurent le rôle qu’elles jouent pour la biodiversité. Or, mieux nous les connaissons, mieux nous pouvons les protéger. Voilà pourquoi, sensibiliser les acteurs de demain nous parait essentiel. Nous allons donc passer par les mouvements de jeunesse. Et notre action promet d’être une réussite puisque, à ce jour, il est prévu d'animer plus de 1500 jeunes dans une soixantaine de camps partout en Wallonie."

Outillés de malles didactiques spécialement conçues pour l’occasion, les volontaires de l’association de protection de la nature proposeront à nos petites têtes blondes une série d’expériences interactives pour comprendre les particularités des chauves-souris : sonar, modes de chasse, habitat, régime alimentaire… S'ensuivront des balades nocturnes à la recherche de ces curieux mammifères volants aux alentours des lieux de camps. Les jeunes, équipés d’un détecteur d’ultrasons et d’une puissante torche, apprendront à observer et reconnaitre différentes espèces de chauves-souris en chasse, dans leur milieu. C’est sûr, cet été avec Natagora, le scout découvre et respecte la nature.

Voir toutes les news