Le plan loup sort du bois!

Premiers louveteaux en Belgique

Deux ans après l'arrivée du premier loup sur son territoire, la Wallonie adopte un plan de gestion pour assurer une cohabitation harmonieuse avec l'espèce. Un plan salué par le groupe de travail Loup de Natagora qui - à l'heure où l'on fête la naissance de louveteaux en Belgique - demande que des ressources humaines et financières soient rapidement attribuées à son application.

Le groupe de travail (GT) Loup de Natagora remercie la Région wallonne pour la publication du plan loup, son engagement pour aider cet animal sauvage à retrouver sa place dans notre région et l’effort fourni pour avoir consulté toutes les parties prenantes. Ce plan est un outil indispensable pour favoriser une coexistence harmonieuse avec le loup. Et le GT Loup apprécie son caractère inclusif et pragmatique qui rappelle aussi le statut d’espèce strictement protégée du canidé, ainsi que les sanctions prévues en cas de braconnages.

Le plan ne s’adresse pas qu’aux professionnels du secteur, il inclut les éleveurs amateurs, tous les types d’élevages et donc les animaux de rente ou de loisir. Les mesures de protection (kit d’intervention rapide / installation de clôture électrifiées) sont proposés sur base d’une analyse des risques pour permettre une réponse adaptée à chaque cas problématique. Les indemnisations couvrent les dommages attribués de manière certaine ou probable au loup, comme la Plateforme grands prédateurs l’avait demandé dès le départ.

Le plan loup rappelle le rôle-clé des associations de défense de la nature pour informer de l’impact réel du retour du loup et permettre que sa présence soit bien accueillie par la population. Un objectif auquel le GT loup contribue déjà activement.

Il nous a été répété mainte fois que ce plan sera évolutif, dés lors nous ne manquerons pas de rappeler l’importance des chiens de protection de troupeau et tout au moins de solliciter l’appui de l’administration afin de tester (et évaluer) ce genre de protection.

Heureux des mesures annoncées, le GT Loup de Natagora demande que les ressources humaines et financières nécessaires à l'application du plan loup suivent rapidement. Et il ne faut pas traîner (sans pour autant se précipiter) car, à l'heure où ces lignes sont écrites, nous nous réjouissons déjà de la naissance de quatre louveteaux en Flandre. Vu la présence ou le passage d’au moins six loups en Wallonie (dont certains semblent bien établis : un dans les hautes-Fagne et un dans la région d’Ebly), nous espérons pouvoir annoncer la même nouvelle dans un futur proche.

Voir toutes les news