Gîte et couvert sur-mesure pour les chauves-souris

Gîte à petits rhinolophes

En plein centre d’une des plus belles zones bocagères de Wallonie, nous finalisons la construction d’un bâtiment strictement dédié à l’accueil des chauves-souris. Et nous renforçons le bocage, hélas trop souvent abîmé, pour guider petits et grands rhinolophes vers cet abri sur-mesure, à même de les accueillir été comme hiver. Avec votre aide, nous pourrons finaliser les travaux et les plantations pour espérer accueillir une nurserie dès cet été !

Le petit rhinolophe, devenu très rare, était l’espèce la plus couramment rencontrée en milieu souterrain dans les années 1950. Cette toute petite chauve-souris a beaucoup souffert des changements des pratiques agricoles et forestières. En hiver, on la retrouve dans  les sites souterrains à maximum quelques kilomètres de sa colonie de reproduction.

Intégralement protégée, c’est une des espèces de référence pour la définition de sites Natura 2000. Les enjeux liés à sa conservation restent prioritaires en Wallonie. À l’exception de quelques individus hivernant au nord de la Meuse dans la partie atlantique de la Wallonie, cette espèce n’est présente que dans la partie continentale du territoire. L’aire de répartition semble stable, mais les effectifs sont toujours extrêmement réduits.

Intensité des pressions et menaces

Malgré une augmentation locale des individus observés en hiver ces dernières années, la faiblesse des effectifs et l’intensité des pressions et des menaces (atteinte aux gîtes d’hiver et d’été, fragmentation des habitats…) maintiennent l’espèce dans un état globalement défavorable. Sa protection, possible grâce à vos dons, est donc une priorité.

Très timide, le petit rhinolophe ne s’écarte que très peu des éléments linéaires arborés tels que les lisières, les haies ou les alignements d’arbres. Il se nourrit dans ces mêmes alignements ou dans les forêts feuillues indigènes.

L'importance des plantations de haies

C’est l’autre enjeu du projet de construction d’un gîte dans la réserve de Behotte : la plantation de haies, prise en charge par le LIFE Prairies bocagères qui a notamment pour objectif, en Famenne, de restaurer des territoires de chasse attractifs pour le petit rhinolophe. Pour ce faire, 3 600 m de haies seront plantés sur le site. Pour le petit rhinolophe, ces éléments sont placés de manière à créer des zones de liaison à proximité du gîte.

La mise en place de ces haies aura également un impact positif pour d’autres espèces de chauves-souris, les oiseaux typiques du bocage, les petits mammifères, les amphibiens et les reptiles.

Un don de 120 euros ne vous coûte que 66 euros, avec la déduction fiscale.

Voir toutes les news