Découvrez les métiers des réserves naturelles

Balade en réserve naturelle

Samedi 22 mai, en Wallonie et à Bruxelles, Natagora vous invite au tout nouvel événement "Réserves naturelles portes ouvertes". En pleines floraisons printanières, découvrez les différents métiers des volontaires qui soignent les réserves, et donnez-vous envie de rejoindre ces passionnés de nature.

Les réserves naturelles de Natagora sont de plus en plus fréquentées par le public, mais les actions de leurs gestionnaires volontaires restent largement méconnues. Natagora a donc décidé de créer une journée "Réserves naturelles portes ouvertes", pour aller plus loin que les habituelles balades guidées.

En plus de la découverte de la rencontre de la faune et la flore d’une réserve, il s’agit ici de rencontrer les différentes activités volontaires qui y sont menées, les métiers qui y sont liés. Une manière de balade en coulisse, en somme. En faisant découvrir les différents profils des personnes qui consacrent une partie de leur temps libre à ces sites protégés, Natagora veut susciter de nouvelles vocations.

Les gestionnaires au cœur du processus

Actuellement, Natagora s’occupe de près de 250 réserves naturelles, qui s’étendent sur plus de 5 000 ha de terrains. Chacune est gérée en fonction de ses particularités, du type de milieu que l’on veut protéger, et des espèces qu’elle abrite. Cette gestion est effectuée par du personnel de Natagora et par des partenaires (les agriculteurs locaux, notamment), mais également grâce à l’implication d’équipes de volontaires. Chaque réserve se voit attribuer un conservateur, qui joue le rôle d’intermédiaire entre les équipes professionnelles, les équipes de volontaires et le public.

Serge Tiquet, coordinateur de l'événement, explique : "Aux côtés du conservateur, de nombreux volontaires aux profils variés se regroupent au sein d’une commission de gestion. Depuis le repérage des terrains intéressants jusqu’à la gestion de milieux restaurés, les tâches sont nombreuses pour redéployer la biodiversité sur un site intéressant."

Volontaire en action

 

Ainsi, le recensement d’espèces permet d’objectiver l’intérêt du site, le contact avec les administrations ou les propriétaires permet de mener à bien les obligations administratives, la communication vers les riverains et le grand public tend à insérer la réserve dans le tissu socioculturel local. Les chantiers de gestion doivent être réfléchis, pour s’assurer de privilégier les milieux et les espèces les plus intéressants. Puis ils sont menés, faux, fourches ou débroussailleuses à la main, bien souvent pour rouvrir des milieux menacés par le reboisement, ou pour planter une haie, creuser une mare, tailler un verger… Le public peut alors être accueilli, guidé à la découverte des milieux sensibles et des espèces rares qui ont pu retrouver leur place.

Tous ces "métiers" volontaires qui se mènent autour des réserves méritent d’être connus et promus. C’est à leur découverte que Natagora invite petits et grands le 22 mai prochain. En plein renouveau printanier, l’association propose de s’aérer et de profiter de la riche biodiversité des sites qu’elle gère. Mais aussi de rencontrer tous ces passionnés qui s’occupent dans l’ombre de faire foisonner cette belle biodiversité. Un loisir qui ne se passe pas qu’à coups de fourches et de râteaux !

Voir toutes les news