Warchenne

Une reconversion exemplaire

Petit havre de paix situé près de la ville de Malmedy, la réserve naturelle de Warchenne est bien connue des habitants. À ses pieds s’écoule la Warchenne. Le chemin qui la longe constitue une des promenades favorites des Malmédiens. La réserve a connu une genèse particulière. Elle a été créée à partir de terrains que Walter Bodarwé, agriculteur de la Ferme d’Arimont voisine, a cédés à Natagora.  

La fin des drains

Jusqu’en 1994, Walter exploite ses prairies agricoles en visant avant tout la productivité. Conscient de voir la biodiversité des parcelles décliner, il décide de changer son mode d’exploitation. Et il transforme ses parcelles de fond de vallée en réserve naturelle pour y favoriser l’aspect sauvage et naturel. Un comité de gestion est créé. En 1995, les gestionnaires décident de colmater les anciens drains en vue de relever sensiblement le niveau de la nappe phréatique.

Une évolution constante

Au fil des années, le terrain retrouve son ancien visage de prairie humide et son cortège de fleurs sauvages, d’oiseaux et d’insectes. Des parcelles voisines sont acquises et les volontaires locaux s’impliquent dans la gestion du site via la plantation d’arbres, le creusement d’une mare ou le déboisement régulier des zones envahies par les ligneux. Chaque été, quelques highlands pâturent le fond de vallée. Ces bovins rustiques au poil roux et aux longues cornes ne manquent pas de surprendre le promeneur.

Les résultats sont là !

Plus de vingt ans après la création de la réserve, les résultats parlent d’eux-mêmes. La végétation n’a cessé de se diversifier. La renouée bistorte, le trèfle d’eau, des sphaignes ou encore de la très rare wahlenbergie, une petite campanule rampante, se sont étendues. Le site est régulièrement visité par la cigogne noire, le martin- pêcheur, le cincle plongeur et le cassenoix moucheté. Le rare papillon cuivré de la bistorte a fait son grand retour et l’orthétrum bleuissant, une espèce de libellule intégralement protégée, a colonisé la mare.

Découvrez les espèces

Cigogne noire
Cincle plongeur
Orthétrum bleuissant
Renouée bistorte

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

28/02/2024

Le magazine Natagora n°119 : Les marais font de la résistance

Dans ce n°119, nous partons à la découverte des marais et allons à la rencontre de volontaires qui étudient les comportements des chauves-souris. Vous en apprendrez davantage sur la réserve de Tavigny qui fait l'objet d'un projet d'extension, sur la grenouille verte et les pouvoirs du saule blanc ! Bonne lecture et belle découverte!
En savoir plus
01/02/2024

Le ministre Borsus attaque Natagora, mais pourquoi ?

En pleine mobilisation paysanne, alors que Natagora rappelle sa solidarité et les liens forts qui la lient au monde paysan, nous avons eu la surprise d’être pris pour cible par le Ministre Borsus, sur les plateaux télévisés et en pleine manif, face aux agriculteurs. Et cela pendant qu’à différents niveaux de pouvoir, on sape les mesures environnementales de la PAC. Une tentative de détourner l’attention ?
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus