Terril Frederic

Un refuge dans le réseau écologique

Située à Dour, la réserve s’étend intégralement sur le terril Frédéric. Elle joue un important rôle paysager et présente un intérêt majeur de relais dans le réseau écologique. Du haut de ses cinquante mètres, le terril surplombe la vallée du Hanneton dont le caractère bocager rend le site des plus intéressants pour de nombreuses espèces.

Héritage borain

Les terrils sont formés artificiellement par l’accumulation de déchets, principalement des  schistes prélevés avec le charbon lors de l’extraction minière. Parcourir le Borinage sans les apercevoir est impossible, tant leur présence compose et structure les paysages de la région. Laissés à eux-mêmes après la fermeture des mines, beaucoup ont été colonisés par une flore pionnière.

Bois et pelouses

L’exploitation charbonnière sur le site s’est arrêtée au début des années trente, et le terril a ensuite été pâturé. Laissé plus ou moins à l’abandon après la Deuxième Guerre mondiale, il s’est progressivement boisé. La réserve est aujourd’hui en grande partie recouverte d’une végétation forestière, composée de frênes et de merisiers sur le versant est, et de chênes pédonculés sur le versant nord. Les travaux de gestion menés de longue date permettent cependant le maintien de pelouses qui accueillent des fleurs caractéristiques du milieu, telles que la petite oseille ou le séneçon visqueux. Une zone humide naturelle a également trouvé sa place dans le bras mort du ruisseau du Hanneton.

Ancrage local de la biodiversité

Le terril abrite une faune diversifiée. On y rencontre le criquet à ailes bleues, le rossignol philomène, la bécasse des bois et le chevreuil. De nombreux refuges et ruches ont été installés pour contribuer au maintien des populations d’abeilles domestiques et sauvages. En plus de marquer l’horizon du Borinage et de garder vivant son passé minier, les terrils sont donc vraiment devenus des refuges de biodiversité. Enfin, la grande proximité de la population locale constitue un atout majeur de cette réserve.

Découvrez les espèces

Bécasse des bois
Criquet à ailes bleues
Rossignol philomèle
Rossignol philomèle
Salamandre tachetée
Salamandre tachetée

Activités de cette réserve

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

28/02/2024

Le magazine Natagora n°119 : Les marais font de la résistance

Dans ce n°119, nous partons à la découverte des marais et allons à la rencontre de volontaires qui étudient les comportements des chauves-souris. Vous en apprendrez davantage sur la réserve de Tavigny qui fait l'objet d'un projet d'extension, sur la grenouille verte et les pouvoirs du saule blanc ! Bonne lecture et belle découverte!
En savoir plus
01/02/2024

Le ministre Borsus attaque Natagora, mais pourquoi ?

En pleine mobilisation paysanne, alors que Natagora rappelle sa solidarité et les liens forts qui la lient au monde paysan, nous avons eu la surprise d’être pris pour cible par le Ministre Borsus, sur les plateaux télévisés et en pleine manif, face aux agriculteurs. Et cela pendant qu’à différents niveaux de pouvoir, on sape les mesures environnementales de la PAC. Une tentative de détourner l’attention ?
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus