La Rochette

Une butte contaminée préservée

Les pelouses calaminaires sont de rares et bien étranges milieux. Rares, car il n’en subsiste guère plus d’une centaine d’hectares en Wallonie. Étranges, par leur faculté à se développer sur un sol enrichi en métaux lourds, auquel la flore s’est remarquablement adaptée. Témoin de l’industrie métallurgique passée, la butte de La Rochette à Trooz, est indéniablement un des "hot spots" calaminaires de Wallonie.

Un paysage forgé par l’industrie

La particularité du site trouve son origine dans l’intense activité métallurgique de la vallée de la Vesdre. Pendant cent cinquante ans ans, des fumées chargées de métaux lourds (zinc, cuivre et plomb) se sont déposées sur les collines voisines au grès des vents. Les lieux ont également servi de décharge pour les sous-produits de l’exploitation métallurgique. Les vastes surfaces ainsi polluées sont devenues inhospitalières à la plupart des formes de vie.

Flore de l’extrême

La production de zinc s’est arrêtée en 1974 et celle du cadmium en 1982, mais la toxicité du sol est restée extrêmement forte. Ceci a entraîné l’installation d’une flore très spécialisée. Certaines plantes sont d’ailleurs strictement dépendantes de ces milieux extrêmes : la délicate pensée calaminaire qui, avec l’agrostis commun, domine dans les vastes pelouses, ainsi que le gazon d’Olympe et les fétuque, silène et tabouret calaminaires. On retrouve également de nombreuses espèces des milieux secs et chauds, souvent rares.

Repère de la plus grande population wallonne de petit nacré

La richesse biologique du site est spectaculaire, de même que son intérêt paysager. Calcaires, grès et schistes affleurent localement, formant de grandes zones dénudées et des talus érodés. Çà et là, quelques arbres chétifs confèrent au site un aspect de "savane". Des espèces peu communes sont présentes sur le site, comme le crapaud calamite, le grillon champêtre ou la coronelle lisse. Ici, l’alouette lulu a encore de beaux jours devant elle, de même que le petit nacré, un papillon très rare dont la chenille se développe sur la pensée calaminaire.

Découvrez les espèces

Fétuque calaminaire
Pensée calaminaire
Petit nacré
Silène enflé

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

16/01/2023

Stop à la dérégulation de l’urbanisme bruxellois !

Après de longues années de processus, la Région bruxelloise vient d’accoucher d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), soumis à l’enquête publique jusqu’au 20 janvier. Ce projet ne convainc pas car il n’est pas à la mesure des enjeux sociaux et environnementaux. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation et ouvre la porte à l’arbitraire. Le secteur associatif demande une révision en profondeur du projet.
En savoir plus
20/12/2022

La nouvelle PAC : réformée mais inchangée

Le plan stratégique PAC pour la Wallonie vient d’être approuvé formellement par la Commission européenne ce 5 décembre 2022. Alors que la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne pour la période 2023-2027 comporte un certain nombre de nouvelles dispositions environnementales, l’ambition sur la table n’est décidément pas à la hauteur des enjeux...
En savoir plus
Contenu promotionnel
12/09/2022

Soutenez nos actions en utilisant Trooper

Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
En savoir plus