Commanster

Vallées et tourbières des plateaux ardennais

Juchée sur un haut plateau, la réserve naturelle de Commanster se situe à proximité du village du même nom, sur la commune de Vielsalm. Elle s’égrène en bordure d’un petit ruisseau qui, avec d’autres, donne naissance au Glain, affluent de l’Amblève. Ce marais est intéressant à bien des niveaux, mais c’est surtout le botaniste qui y trouvera de quoi assouvir sa passion.

Tourbière, monde à part

La plupart des habitats typiques des fonds humides ardennais sont présents sur la réserve. Mais le plus intéressant est sans conteste la tourbière, entourée d’une forêt de bouleaux et de saules. Un milieu qui se fait de plus en plus rare dans nos paysages, bien qu’il constitue un refuge naturel pour nombre d’espèces. ces tourbières ne sont pas aujourd’hui entièrement reboisées car l’homme les a jadis exploitées pour le foin ou le pâturage.

Joyau botanique hors du temps

Longtemps fauché par les agriculteurs locaux, le marais de Commanster a été délaissé suite à l’apparition des premières machines agricoles, trop lourdes pour ce type de sol constamment gorgé d’eau. Quelle aubaine pour la nature qui, printemps après printemps, nous offre un spectacle fascinant ! On y observe des plantes typiques des milieux humides, comme la canneberge, le trèfle d’eau, le droséra ou encore les deux espèces de linaigrettes. Dans les parties les plus sèches, fenouil des Alpes et nard raide sont bien présents.

Un milieu favorable à de nombreux animaux

Plusieurs espèces de papillons particulièrement intéressantes fréquentent le site, comme les nacré et cuivré de la bistorte ainsi que le rare nacré de la canneberge. Quant aux oiseaux, ils ne sont pas en reste ! Pies-grièches grise et écorcheur, sizerin flammé, milan royal, pic noir et bien d’autres espèces encore nichent dans cette zone. Le chat sauvage est observé de temps à autres. Et en hiver, sur la neige fraîche, on n’a aucun mal à observer les traces du chevreuil, du renard… ou du blaireau !

Découvrez les espèces

Chevreuil européen
Cigogne noire
Linaigrette vaginée
Nacré de la bistorte

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

28/02/2024

Le magazine Natagora n°119 : Les marais font de la résistance

Dans ce n°119, nous partons à la découverte des marais et allons à la rencontre de volontaires qui étudient les comportements des chauves-souris. Vous en apprendrez davantage sur la réserve de Tavigny qui fait l'objet d'un projet d'extension, sur la grenouille verte et les pouvoirs du saule blanc ! Bonne lecture et belle découverte!
En savoir plus
01/02/2024

Le ministre Borsus attaque Natagora, mais pourquoi ?

En pleine mobilisation paysanne, alors que Natagora rappelle sa solidarité et les liens forts qui la lient au monde paysan, nous avons eu la surprise d’être pris pour cible par le Ministre Borsus, sur les plateaux télévisés et en pleine manif, face aux agriculteurs. Et cela pendant qu’à différents niveaux de pouvoir, on sape les mesures environnementales de la PAC. Une tentative de détourner l’attention ?
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus