Breuvanne

Création en 1989
Une superficie de 103,54 hectares
Accessibilité :

Une réserve garante du paysage gaumais

Tout le long d’un tronçon de la vallée de la Semois, entre les villages de Breuvanne et Termes, s’égrènent des prairies humides. Elles forment un très bel ensemble paysager, abritant de nombreuses espèces végétales appréciées tant par les insectes que par les oiseaux. Le site est d’ailleurs une halte migratoire reconnue prouvant, si besoin était, sa grande richesse biologique.

Le puzzle de la plaine breuvannoise

La réserve se compose de quatre zones principales, d’aspects bien différents. Les premières parcelles se trouvent en bordure de la rivière, juste avant les premières maisons du village de Breuvanne. La toponymie de ce lieu vient de "bièvre", le castor, en celte. Il continue d’ailleurs d’élire domicile à plusieurs endroits du site. Plus au nord, le long de la grand-route menant vers Rossignol, le lieu-dit Pont de Breuvanne est constitué de prés chatoyants où les orchidées ne sont pas rares. Quelques champs pâturés s’étirent jusqu’aux rives de la Civanne, un petit cours d’eau qui, à deux pas de là, rejoint sa grande sœur Semois.

L’impact de la marne

À un jet de pierre, les Prés Thibeau sont traversés par le petit ruisseau du même nom, qui prend sa source à Rossignol. À cet endroit, le sol est fait de marne, mélange de calcaire et d’argile. Les terres sont donc lourdes, imperméables, et les champs sont inondés durant plusieurs mois. L’absence de pente n’aide en rien l’écoulement des eaux qui se maintiennent tard dans la saison, retardant souvent les travaux agricoles. Et lorsque le sol fini par sécher, il devient dur comme de la pierre.

Un vaste pré remarquablement préservé

Enfin, plus en aval encore, un grand pré de plus de 8 ha s’étend au fond d’un chemin en cul-de-sac où s’éparpillent les dernières maisons du village. Une profusion de graminées de toutes les espèces rend le lieu remarquable pour le botaniste… et pour le bétail qui en profite bien ! Les insectes aussi adorent ce milieu de vie. Et pas moins de cent vingt espèces d'oiseaux, sédentaires, estivaux ou de passage y trouvent une table bien garnie !

En savoir plus sur cette réserve

Les espèces

Castor d'Europe
Grande violette
Grue cendrée
Locustelle tachetée

Responsable

Frédéric François