Basse Wimbe

Prés bocagers de Famenne

La réserve de Basse Wimbe est logée au centre de la dépression schisteuse de la Famenne, dans la commune de Rochefort. Dans un paysage très ouvert,  le site assez étendu se compose essentiellement de prairies, avec çà et là quelques lambeaux forestiers.

Une région pleine de potentiel

Les sols de la région sont caractérisés par des argiles lourdes et imperméables. Sur ces terres peu rentables, les cultures ont toujours été rares, et les prairies dominantes. Dans le terroir bocager de la Famenne, les fauches tardives et le pâturage extensif des troupeaux ont permis l’établissement d’un type particulier de prairie humide, riche en silaüs des prés, colchiques d’automne, et bien d’autres plantes à fleurs, graminées et laîches. Mais l’intensification des pratiques agricoles a progressivement transformé ces milieux. En Basse Wimbe comme ailleurs en Famenne, la végétation des prairies a été profondément altérée par le remembrement, le drainage et l’engraissement des herbages.

Réserve en cours d’épanouissement

La réserve naturelle comprend un ensemble de prairies de valeurs inégales : certaines sont des petits joyaux, d’autres sont des milieux dont la diversité biologique doit être restaurée. Nous y travaillons ! Parmi les espèces qui font déjà la richesse du site, certaines sont assez rares. L’ophioglosse vulgaire, l’orchis mâle, la platanthère des montagnes ne sont qu’un aperçu de la grande diversité floristique. Sans compter les nombreux champignons, lichens et mousses. Quelques boisements de chênes où poussent cornouiller mâle, bois-gentil, alisier et genévrier sont laissés à leur évolution propre.

Avifaune bocagère

Les oiseaux des bocages sont bien représentés sur la réserve et ses alentours, avec notamment le rossignol, le tarier pâtre, la pie-grièche écorcheur et occasionnellement le très rare râle des genêts. De nombreux papillons fréquentent les prairies les plus diversifiées. Mais le plus remarquable insecte de cette réserve naturelle est sans conteste la présence d’une petite demoiselle au bleu profond, l’agrion de Mercure, espèce extrêmement rare en Wallonie.

Découvrez les espèces

Agrion de mercure
Bruant jaune
Chevreuil européen
Demi-deuil

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

28/02/2024

Le magazine Natagora n°119 : Les marais font de la résistance

Dans ce n°119, nous partons à la découverte des marais et allons à la rencontre de volontaires qui étudient les comportements des chauves-souris. Vous en apprendrez davantage sur la réserve de Tavigny qui fait l'objet d'un projet d'extension, sur la grenouille verte et les pouvoirs du saule blanc ! Bonne lecture et belle découverte!
En savoir plus
01/02/2024

Le ministre Borsus attaque Natagora, mais pourquoi ?

En pleine mobilisation paysanne, alors que Natagora rappelle sa solidarité et les liens forts qui la lient au monde paysan, nous avons eu la surprise d’être pris pour cible par le Ministre Borsus, sur les plateaux télévisés et en pleine manif, face aux agriculteurs. Et cela pendant qu’à différents niveaux de pouvoir, on sape les mesures environnementales de la PAC. Une tentative de détourner l’attention ?
En savoir plus
Contenu promotionnel
09/01/2024

Merci à Baloise pour son soutien !

En signant la déclaration du programme environnemental des Nations Unies pour le secteur des assurances, Baloise s'est engagée à réduire son impact sur l'environnement et à limiter les risques causés par le réchauffement climatique. C’est pourquoi, l’assureur suisse tient compte des facteurs SEG : environnement, social et gouvernance dans le cadre de ses activités et opérations.
En savoir plus