Aidez-nous à préserver le Mont des pins !

Au cœur du Mont des Pins !

Participez à l'extension de la surface protégée du Mont des Pins à Durbuy en aidant Natagora à acquérir 9 hectares situés en plein cœur du site. Fleurons parmi les réserves naturelles de Natagora, le site de 34 hectares abrite d’innombrables espèces rares, que de nombreux visiteurs découvrent chaque année. La réserve comprend aussi de vastes surfaces de pelouses calcaires en cours de restauration, où s’épanouissent papillons et orchidées rares entre les pattes des moutons de nos partenaires agriculteurs.

Or, nous avons aujourd’hui une superbe opportunité ! Avec votre aide, il est possible d’agrandir la surface protégée en acquérant pas moins de près 9 hectares situés en plein cœur du site. Les terrains, constitués d’une culture et de prairies, vont pouvoir être progressivement  restaurés en milieux diversifiés et précieux. Le prix d’achat est de 113 000 euros. Un gros investissement pour un impact durable. Le Mont des Pins fait partie de notre patrimoine naturel, aidez-nous à le protéger en faisant un don. 125 €, c'est 100 m2 de nature préservée et avec la déduction fiscale, cela ne vous coûte que 69 euros.

Une réserve située en Ourthe-Amblève

Le Mont des Pins forme un promontoire de calcaire dolomitique, enclavé entre les vallées de l'Aisne et de l'Ourthe. Au Moyen Âge, cette colline est complètement déboisée et dédiée au pâturage par les moutons. De très nombreuses espèces de plantes et d’animaux élisent domicile sur les coteaux ensoleillés.

Une petite zone de pelouse intacte

Vers la fin du XIXe siècle, les pentes des anciennes pâtures sont massivement plantées de pins noirs. Sous l’ombre des résineux, les papillons et plantes adaptées aux milieux secs et chauds disparaissent. Seule une petite zone de pelouse demeure intacte. Grâce à quelques bénévoles acharnés luttant contre l’embroussaillement, la faune et la flore typiques des pelouses calcaires se maintiennent en attendant des jours meilleurs.

Un projet LIFE pour les prairies calcaires

Natagora se lance alors en 2010 dans le LIFE Hélianthème, un projet de restauration des pelouses calcaires financé par l’Europe et la Wallonie. L’hélianthème, cette modeste petite fleur de la famille des cistes, témoigne de la bonne santé des pelouses calcaires. Ce n’est donc pas une seule plante que Natagora cherche à sauver, mais bien un biotope particulier dont l’espèce est représentative.

Des efforts récompensés

Réserve phare du projet, le Mont des Pins est déboisé, débroussaillé, et le terrain est à nouveau rendu propice à la pâture. Le cortège d’espèces typiques des pelouses reprend doucement ses droits sur la colline : le papillon demi-deuil et la cétoine dorée, diverses orchidées et d’autres plantes rares aux noms chantants telles l’amourette, le bois-gentil ou l’hippocrépide en ombelle… Milan royal, pic noir et bruant jaune survolent également la réserve. Grâce à des mesures de gestion appropriées, le partenariat  avec la commune de Durbuy,  le Cantonnement DNF local, plusieurs agriculteurs locaux et… beaucoup d’efforts, cette superbe pelouse calcaire longtemps plantée de résineux commence à retrouver sa diversité et son aspect patrimonial.

Voir toutes les news