Brouhire d'Emael

Des prairies calcaires rêvant au retour de la fausse bruyère

Située aux confins de la commune de Bassenge, sur le petit village d’Eben-Emael, la Brouhîre présente une toponymie qui sent bon le terroir et l’histoire locale. Partie intégrante de la Montagne-Saint-Pierre, la réserve en est le maillon préservé le plus septentrional. Elle longe le Limbourg, où continue à s’étendre une zone naturelle protégée.

Pelouses sur graviers, milieux uniques

Ce coteau crayeux était autrefois occupé par une vaine pâture couverte de bruyère callune (ou fausse bruyère), dont la réserve tire son nom. En effet, "brouhîre" signifie "bruyère" en wallon liégeois. La présence historique de cette espèce s'explique par l'originalité du sous-sol, assez différent de celui de la plupart des autres pelouses sèches de la Montagne Saint-Pierre. Ici des graviers côtoient les roches calcaires classiques. Déposés dans le lit de la Meuse et du Geer, ces graviers sont les témoins de l'ancien tracé de ces cours d’eau qui serpentaient à cet endroit il y a plus d’un million d’années.

Un site plein de potentiel pour les espèces des milieux ouverts

Auparavant, l’action des bergers et de leurs troupeaux assurait le maintien de pelouses rases. Seules certaines espèces de plantes et d’insectes étaient adaptées à ces milieux chauds, secs et ensoleillés. Suite à la disparition des pratiques pastorales, beaucoup de ces pâtures ont été abandonnées et se sont reboisées, menaçant ainsi les espèces rares inféodées aux milieux ouverts. Mais le site de la Brouhîre, bien que fort dégradé, a gardé de grandes potentialités écologiques.

Gestion transfrontalière

La gestion menée actuellement sur la réserve combine la fauche mécanique et le pâturage par des moutons rustiques de la race locale mergelland. La bruyère callune n’est plus présente sur le site, mais ces méthodes douces permettront peut-être le retour de cette plante typique des milieux acides. D’autres espèces singulières et non moins dénuées d’intérêt y fleurissent toujours, comme la saxifrage granulée ou encore la jasione des montagnes. Par ailleurs, une collaboration étroite est en cours avec les gestionnaires flamands d’une vaste réserve naturelle jouxtant la Brouhîre. Elle permet la gestion commune de l’une des plus grandes superficies de pelouses sèches sur graviers d’Europe occidentale.

Découvrez les espèces

Bruant jaune
Cuivré commun
Orvet commun
Polygale vulgaire

je m’engage pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve

Faire un don pour cette réserve Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration. Vous pouvez choisir de faire un don libre qui financera l'ensemble de nos efforts de protection et de sensibilisation ou soutenir une réserve, une espèce ou un projet particulier.

Devenir volontaire

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités. Chez Natagora, le volontariat est concret, convivial et riche de belles expériences. On y apprend autant qu’on aide.

Participez à une activité de gestion

Natagora aide à redéployer la biodiversité dans de très nombreux domaines, ce qui nous donne l’occasion de diriger chaque personne qui souhaite devenir volontaire vers une tâche, petite ou grande, exactement à la mesure de ses envies, de ses qualifications et de ses disponibilités.

Actualités

19/09/2022

À la découverte des oiseaux migrateurs

Les 1er et 2 octobre, Natagora lance un nouvel événement intitulé les Journées européennes de la migration. Cette opération, qui aura lieu tous les trois ans, s’intègre à la campagne EuroBirdwatch coordonnée par l’ONG BirdLife International. Les volontaires de l'association présenteront au public l'incroyable phénomène de la migration des oiseaux à travers diverses activités organisées en Wallonie et à Bruxelles.
En savoir plus
23/08/2022

Le magazine Natagora n°111 : BirdLife a 100 ans !

BirdLife Internationale a 100 ans ! C’est l’occasion de se remémorer quelques grandes étapes qui jalonnèrent l’histoire de l’association, et auxquelles, pour les plus récentes, Natagora a souvent été associée. Ce nouveau numéro est aussi l’occasion de découvrir que la rainette verte est ...
En savoir plus
Contenu promotionnel
12/09/2022

Soutenez nos actions en utilisant Trooper

Saviez-vous que vous pouviez soutenir Natagora toute l’année, en faisant vos achats en ligne, sans que cela ne vous coûte 1 cent de plus ? Pour nous soutenir, rendez-vous sur le site Trooper et cliquez sur l’enseigne de votre choix. Plus de 1.000 magasins en ligne participent.
En savoir plus