Concours "Qu'elle est belle ma prairie !"

Natagora, la FUGEA et Natagriwal ont décidé de s’associer pour lancer le concours "Qu'elle est belle ma prairie !". Son but : récompenser les agriculteurs qui mettent en place des pratiques conciliant production et préservation de l’environnement.

Le concours

Une belle prairie ?

Qu’est-ce qui caractérise une prairie ? Sa flore ? Sa situation ? La qualité de son sol ? Ce sont surtout les pratiques mises en place par l’agriculteur qui ont fait ce qu’elle est aujourd’hui. Il est temps de récompenser les agriculteurs qui valorisent au mieux leurs prairies tout en préservant l’environnement et la biodiversité.

Pour qui ?

Vous gérez une prairie intéressante pour votre élevage et pour l'environnement ? Présentez-la au concours "Qu’elle est belle ma prairie" avant le 15 mai et tentez de remporter un lot des plus originaux : un ou des animaux d'élevage au choix, pour une valeur de 1 000 euros ! Le jury attribuera également un second prix "spécial jeunes".

Comment participer ?

Découvrez le règlement du concours "Qu'elle est belle ma prairie".

Inscrivez-vous avant le 15 mai 2020 en envoyant votre formulaire d'inscription complété à info@fugea.be.

Les lauréats des années précédentes

Edition 2019

Pascal Lesplingart est le grand gagnant pour sa prairie de Beloeil. Éleveur bovin, il conduit sa ferme en autonomie fourragère. Chez lui, pas de soja importé du Brésil : tout est produit sur place !

Quant aux frères Onghena de Stoumont, ils reçoivent le prix "jeunes" pour avoir fait évoluer la ferme familiale vers un modèle plus durable.

Tous les lauréats 2019

Edition 2018

Vinciane Duterme et Jean-François Schmit, éleveurs de vaches de race salers, en bio, ont gagné la quatrième édition du concours "Qu’elle est belle ma prairie". La prairie qu’ils présentaient est engagée depuis plus de 10 ans dans le programme de mesures agro-environnementales.

Tous les lauréats 2018

Edition 2017

Didier Herin et son fils Arnaud gèrent en famille, à Lesterny, une production de vaches salers bio. La parcelle lauréate est une prairie maigre de fauche de 2,5 ha à la flore caractéristique. En recevant son prix, Didier Herin a insisté sur les qualités d’une viande issue de bêtes nourries avec des plantes fourragères variées : "Avec de l’herbe diversifiée, on fait une viande presque végétarienne !", a-t-il plaisanté.

Tous les lauréats 2017

Edition 2016

Vincent Delobel est de Havinnes, dans le Hainaut. Tout jeune agriculteur qui a repris la ferme de ses parents autrefois dédiée aux vaches laitières. Il gère aujourd’hui son exploitation en élevage de chèvres bio, avec transformation du lait et vente en circuit court. Sa prairie, où ont été replantées plusieurs centaines de mètres de haies, est un havre floristique pour les pollinisateurs. Sur 25 ha, 3 personnes travaillent à temps plein, prouvant qu’on peut vivre d’une petite exploitation en mettant sur pied des alternatives originales.

Tous les lauréats 2016

Edition 2015

Julian Dewere a été notamment sélectionné pour la diversité des moyens mis en oeuvre sur l’exploitation familiale de Manhay qu’il a reprise. On y trouve un cheptel de vaches charolaises et limousines, mais également des Highlands et des chevaux espagnols. Une grande partie de ses terrains sont sous statut Natura 2000, et il produit en bio. "Le dernier jour de mes études en agronomie, j’ai suivi un cours non obligatoire sur les mesures agro-environnementales. En revenant, j’en parle à mon père et on a inclus une prairie dans ce programme. C’est celle qui a gagné aujourd’hui !".

Tous les lauréats 2015

En partenariat avec :