Des résultats plus anciens

Nos résultats 2015

Découvrez nos résultats 2015. On continue en 2016. De toutes nos forces.

2014, découvrez les résultats de l'année écoulée

Grâce au soutien de nos membres, donateurs et volontaires, nous avons continué à mener nos missions essentielles pour la sauvegarde de la biodiversité.

Natagora agit pour le retour d’espèces remarquables

 

L’orchis bouc a été découvert au printemps sur les pelouses sèches remises en lumière grâce au LIFE Hélianthème. Cette magnifique orchidée ainsi que la non moins somptueuse ophrys mouche ont fait leur réapparition dans plusieurs réserves naturelles, après des dizaines d’années d’absence. (Photo: S. Pirotte)

 

Première nidification wallonne de la mouette mélanocéphale aux Marais d’Harchies, site cogéré par Natagora et la Région wallonne ! Un couple y nourrissait deux poussins en juin. Prémice d’une installation durable, à l’image de la colonie de Mouettes rieuse qui compte maintenant plusieurs centaines de nids ? (Photo: Nicole J.)

 

6000 plantules de trois fleurs rares - l’arnica, l’œillet deltoïde et l’immortelle des sables - ont été replantées avec l’équipe du jardin botanique de Meise dans le cadre du LIFE Herbages. (Photo: X. Jansens)

 

À Temploux, Natagora et la ville de Namur ont inauguré un Centre de Revalidation des Espèces Animales Vivant à l’État Sauvage (CREAVES). Héron cendré, hérissons, buses, pigeons, bécasse, cygne tuberculé, pic vert… en seulement un mois d’existence, le centre a accueilli une trentaine de pensionnaires dont les plus vigoureux ont déjà été remis en liberté. (Photo: Creaves)

 

Une réserve domaniale créée dans le cadre du LIFE Papillons est maintenant gérée par des buffles d’eau. Une première en Wallonie ! L’abondance des flaques et trous d’eau leur convient particulièrement. Nous pourrons bientôt goûter de la mozzarella locale ! (Photo: A. Rauw)

 

Natagora se lance dans un nouveau grand projet ! Le LIFE Pays mosan se consacrera pendant 6 ans à la restauration de pelouses calcicoles et calaminaires pour créer des habitats favorables aux chauves-souris. Six partenaires flamands, hollandais et wallons sont impliqués à nos côtés. (Photo: S. Pirotte)

 

Les entrées de l’énorme carrière souterraine de Mesvin, près de Mons, ont été fermées au bénéfice des vespertilions de Daubenton, vespertilions à moustaches et vespertilions de Natterer. Une quarantaine de ces chauves-souris peuvent maintenant hiberner au calme et en sécurité. Cette nouvelle planque bien aménagée pourrait rapidement devenir un gîte d’hiver apprécié de ces petits mammifères ailés. (Photo: V. Swinnen)

 

Notre groupe de travail Plecotus protège une colonie de 130 murins à oreilles échancrées (Myotis emarginatus). La commune de Bertrix a réagi positivement à leur étude démontrant les nuisances lumineuses générées par l’éclairage de l’église de Mortehan. Celle-ci est désormais pourvue d’un éclairage adapté aux habitudes nocturnes des chauves-souris. (Photo: F. Forget)

Natagora milite et participe aux débats sur la protection de la faune et de la flore

Notre service juridique a donné avis, conseils et informations sur près de 180 cas locaux. Les dossiers traitaient de la pollution de l’eau jusqu’à l’abattage d’arbres ou de haies, en passant par les pesticides, la chasse et la protection d’espèces.

 

Dans une réserve domaniale à Yvoir, des trafiquants volent dans leur nid des jeunes faucons pèlerins. Natagora dénonce les faits et un dossier est ouvert en justice. Pour tracer les fauconneaux et confondre les coupables, du matériel génétique a été prélevé par des scientifique. Natagora espère que des poursuites judiciaires seront entamées. (Photo: R. Dumoulin)

 

Un colossal projet d'urbanisation à Hamme Mille menace de détruire un habitat de grand intérêt communautaire. Pas moins de 22 lots de logements, des commerces... et une nouvelle voirie qui pourraient se substituer à une forêt de fond de vallée. Natagora s’insurge et participe à l’enquête publique visant à refuser le permis d’urbanisme. (Photo: E. Weynants)

 

Natagora se révolte de l’assassinat de 2 cigognes noires dans la région de Saint Vith. Notre communiqué de presse est largement relayé par les médias. Nous nous constituons partie civile, déposons plainte contre X et affirmons notre position de défenseur de la biodiversité ! (Photo: DNF)

Natagora protège des terrains refuges de biodiversité

 

En 2014, Natagora n’a pas ménagé ses efforts de création de réserves naturelles : 240 hectares nouvellement protégés par acquisition de terrains! De très belles opportunités ont pu être saisies grâce au soutien des membres et donateurs de l’association. (Photo: R. Vanherck)

 

Sur la butte de La Rochette à Trooz, de rares et étranges pelouses se développent sur des sols enrichis en métaux lourds. Plusieurs plantes dépendent de ces milieux extrêmes comme la pensée calaminaire qui accueille la chenille d’un papillon rare : le petit nacré. 670 donateurs nous ont permis d’acquérir ce vaste hot spot calaminaire de 40 hectares. (Photo: S. Pirotte)

 

La réserve naturelle de la Vallée de la Sûre devient une des plus grandes réserves de Wallonie grâce à l’acquisition d’un nouvel ensemble de 27 hectares qui lui permet de dépasser les 200 hectares. (Photo: S. Bocca)

 

Une nouvelle réserve a été inaugurée à Mont-sur-Marchienne, dans la Vallée de l’Eau d’Heure. Grâce à la signature d’un bail emphytéotique entre la société de carriers Sagrex et Natagora, les 16,5 hectares de l’ancienne carrière du “Brun-Chêne” forment désormais un site naturel protégé. (Photo: V. Swinnen)

Natagora recense et étudie la biodiversité indigène

 

Quatre milans royaux ont été équipés d'une balise GPS ce printemps. L’étude de leurs déplacements en période d’élevage des jeunes permet de donner de meilleures recommandations en matière de planification d'éoliennes. (Photo: Aves)

 

Découverte sur découverte pour le projet LIFE Prairies Bocagères : une nouvelle colonie de chauves-souris rares, des murins à oreilles échancrées (Myotis emarginatus), a été trouvée par télémétrie à Couvin. Et dans les mares de Fagnes-Famenne, le triton crêté a été observé à 19 reprises ! Leur protection est garantie. (Photo: Q. Smits)

 

Notre programme de suivi des oiseaux communs fête ses 25 ans. Près de 2000 relevés ont été réalisés ce printemps par des ornithologues ! Leur analyse permet de comprendre l’évolution de notre avifaune. (Photo: G. Rasson)

 

Un chiffre colossal : cette année, plus de 5 000 000 observations naturalistes concernant notre pays ont été encodées sur le portail observations.be, commun à Natuurpunt et Natagora. (Photo: S. Pirotte)

Natagora sensibilise, éduque et invite à agir pour la nature

 

En 2014, plus de 1000 activités nature ont été organisées par nos volontaires, groupes de travail, sections, locales ou guides. Parmi celles-ci, 211 chantiers de gestion dans nos réserves ! Retrouvez celles de 2015 dans notre agenda ! (Photo: X. Jansens)

 

Nos 28 classes d'ornithologie, d'éthologie, d'entomologie, de botanique et de photographie forment des acteurs engagés pour la nature. Près de 700 élèves se sont inscrits en septembre, et 690 sorties de terrain ont été organisées sur l’année pour passer de la théorie à la pratique. (Photo: Formations Natagora)

 

Formations, animations, balades guidées, stages… Au total, près de 9 500 personnes ont participé aux activités des CRIEs d’Harchies et de Modave, dont environ 3700 enfants, mais aussi des familles, des enseignants, des associations. (Photo: CRIE Modave)

 

Le Réseau Nature dépasse les 900 hectares de terrains ! En 2014, 70 particuliers ont signé notre charte. Ce sont donc 70 nouveaux jardins qui bannissent les pesticides et accueillent la vie sauvage ! (Photo: A.-L. Geboes)

 

Pour la troisième année scolaire consécutive, le Réseau Nature a visité les écoles primaires. 670 enfants sensibilisés à l’environnement, 50 enseignants intégrant la nature dans leurs cours et 30 nouveaux espaces nature dans les écoles wallonnes et bruxelloises. (Photo: Réseau Nature)

 

600 visiteurs à notre Bourse aux Plantes de Bruxelles, cela équivaut à 1050 arbustes indigènes, 190 plantes grimpantes indigènes, 320 petits fruitiers et 50 nichoirs à mésange distribués. Un record d’intérêt, d’affluence et toujours une sympathique ambiance ! (Photo: E. Weynants)

 

10 jeunes pendant 10 jours dans nos réserves naturelles de Famenne ! Venus du monde entier (Taïwan, Russie, Serbie, Tchéquie, Italie, Espagne…) pour un chantier proposé par le Service Civil International, ils ont fauché, débroussaillé, ratissé, ramassé des branches, épandu du foin, cueilli des graines… et découvert la biodiversité wallonne. (Photo: LIFE Prairies Bocagères)

2013, une année de fête et d'actions

Tout au long de l’année 2013, Natagora a fêté ses 10 ans d’actions.  L’année s’est terminée en beauté au Parc de Bruxelles, où nous avons été ont rejoints par quelques 6000 personnes. Durant cette année, nous avons continué à mener nos missions essentielles pour la sauvegarde de la biodiversité : Protéger, Étudier, S’impliquer et Éduquer.

Découvrez nos résultats 2013 ! (pdf, 4,5 Mo)

Des résultats en 2012 !

 

2455 têtards de sonneur à ventre jaune ont été relâchés dans la vallée de l'Ourthe.

(Plus d'info)
 

La gentiane pneumopanthe est réapparue au Ru des Fagnes.

(Plus d'info)
 

Un nouvelle espèce de chauve-souris a été identifiée en Belgique : la pipistrelle de Kuhl.

(Plus d'info)
 

Plus de sept millions d'encodages sur observations.be depuis sa création.

(Plus d'info)
 

La Fête de la pomme a accueilli 2000 visiteurs.

(Plus d'info)
 

Le Salon Nature au Jardin a accueilli 1500 personnes.

(Plus d'info)
 

Les décanteurs de Hollogne-sur-Geer sont reconnus comme réserve naturelle.

(Plus d'info)
 

Natagora confirme son statut d'acteur du monde agricole à Libramont.

 

700 personnes ont participé à la 20e édition de la Bourse aux Plantes à Bruxelles

(Plus d'info)
 

Plus de 600 personnes ont suivi des formations Natagora.

(Plus d'info)
 

130 hectares de pelouses calcaires ont été restaurées depuis le début du LIFE Hélianthème.

(Plus d'info)

3200 personnes présentes à la Nuit des Chauves-Souris et autant à la Nuit de la Chouette : un succès pour les voltigeurs nocturnes !

(Plus d'info)

Natagora lance deux nouveaux programmes LIFE destinés aux prairies et pelouses.

La rare cicendie filiforme parsème de taches jaunes la réserve de la Haie Gabaux.

(Plus d'info)
 

171 actions ont été menées dans le cadre de la « Semaine Sans Pesticides ».

(Plus d'info)
 

28.925 ont signé la pétition contre la liaison Tihange-Tinlot (N684), amenant à une meilleure prise en compte de la biodiversité lors des travaux.

(Plus d'info)
 

Au total, plus de 1700 activités de sensibilisation ont été organisées.

(Plus d'info)
 

Plus de 220 chantiers de gestion publics ont été organisés dans nos réserves.

(Plus d'info)
 

Le Réseau Nature chez les particuliers, entreprises et communes totalise 470 participants et 775 hectares.

(Plus d'info)
 

Un bâtiment abandonné est reconverti en gîte pour chauves-souris, près de Virton.

 

13 hectares supplémentaires de réserve sont créés pour la pie-grièche écorcheur.

Deux étangs sont restaurés à Libin pour la sauvegarde de la rare littorelle.

 

La réserve des marais de la Haute-Sambre s'agrandit de 15 hectares.

 

Au total, 125 hectares se sont ajoutés aux terrains directement protégés par Natagora.

(Plus d'info)
 

Près de 100 courriers d'avis ont été envoyés dans le cadre de nouveaux projets d'aménagement du territoire wallon

(Plus d'info)

Plus de 500 heures de réunions ont été consacrées à défendre la biodiversité au sein de cabinets ministériels, administrations et conseils consultatifs en Wallonie et à Bruxelles.

(Plus d'info)
 

En 2012, 2.236 personnes supplémentaires se sont affiliées à Natagora, reconnaissant par là notre action et nous donnant un poids supplémentaire pour faire entendre la voix de la biodiversité.

(Plus d'info)

Des résultats en 2011 !

 

Le Réseau Nature passe de 372 à plus de 630 ha et de 150 à plus de 350 participants !

 

3400 personnes ont pu comprendre l’intérêt d’une bonne gestion forestière pour les chauves-souris

 

Des chênes de 200 ans ont été sauvés à Dohan (Bouillon)

 

L’Atlas des oiseaux nicheurs de Wallonie, outil prodigieux de sensibilisation et de conservation, est sorti !

 

La rare gentiane cilée a colonisé de nouveaux espaces ouverts (LIFE Hélianthème)

 

Le prestigieux site ornithologique de Hollogne-sur-Geer continuera à l’être !

 

Les libellules s’en donnent à coeur joie sur le Plateau des Tailles et le faucon hobereau s’y est installé

 

Plus de 100 mares ont été creusées et 14 kilomètres de haie et de ripisylve ont été plantés en Ardenne

 

Plus de 230 ha d’Ardenne belge et luxembourgeoise ont été désenrésinés et restaurés

 

Au Plateau des Tailles, bécassines hivernantes régulières, vanneaux nicheurs et sarcelle d’hiver cantonnée au printemps...

 

Un des derniers tronçons de berges naturelles et boisées de la Basse Ourthe a été préservé à Hony

 

Une nouvelle espèce de mammifère (le vespertilion d’Alcathoé) a été découverte en Belgique !

 

Un verger centenaire a été acquis à Ambly, et 60 fruitiers ont été plantés dans la région

 

Des centaines de personnes handicapées ont eu accès à la nature

 

76 000 arbres ont été plantés par les enfants de la Communauté germanophone

 

Plus de 120 hectares supplémentaires sont devenus réserve naturelle

 

62 km de bandes d'accueil pour la faune en plus ont été créés dans les cultures

 

715 hectares de prairie de haute valeur biologique ont été reprises sous contrat MAE par des agriculteurs

 

1 000 000 d’observations ont été collectées et contribuent à l’étude et la sauvegarde des espèces et des milieux

 

La dernière population de sauge de pré de la vallée de l'Ourthe a été sauvée

 

En Fagne-Famenne, un papillon extrêmement menacé, le damier de la succise, a colonisé une dizaine de nouveaux sites restaurés dans le cadre du projet Life papillons

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !

Newsletter de Natagora

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Se désinscrire de notre newsletter