Fleurs sauvages

Fleurs dans les réserves

La protection des fleurs sauvages les plus rares passe le plus souvent par le maintien et la restauration des milieux, souvent uniques, dans lesquels elles poussent.

La restauration des pelouses sèches permet ainsi, entre autres, la protection de l'hélianthème et de diverses orchidées, la protection des milieux tourbeux permet le maintien du droséra, une petite plante carnivore, le maintien des nardaies, un type de pelouse de type montagnard, est indispensable à la survie de l'arnica... 

Fleurs des milieux plus ordinaires

D'autres types de fleurs sauvages, comme les fleurs des champs, peuvent être maintenues moyennant quelques concessions dans la gestion des champs. C'est aussi tout bénéfice pour les insectes butineurs comme les papillons ou les abeilles.

D'autres fleurs des milieux de type friche ou prairie pourront bénéficier de mesures prises dans les jardins qui rejoignent notre Réseau Nature.

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !

Newsletter de Natagora

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Se désinscrire de notre newsletter