Gelinotte des bois © J M Charlier
Gelinotte © Jari Peltomaeki

Le point sur la Gélinotte des bois à Nismes ce 12 mars.

 Ce lundi 12 mars à 20 h, une quinzaine de personnes se sont réunies à l'invitation d'Olivier Roberfroid, à la Maison du Parc naturel à Nismes. Ce dernier avait en effet coordonné pour la cellule La Grièche en 2010 et 2011, une enquête de terrain sur la gélinotte.
Les volontaires étaient responsables d'une partie de forêt (quelques centaines d'hectares chacun) à prospecter à l'aide d'un appeau ou d'un enregistrement à diffuser. Ils avaient émis le souhait d'organiser une soirée d'information sur l'espèce : les indices à rechercher, les conseils pour la prospection, son statut régional, etc.
Mais de prospecteurs, il y en a peu eu ! Peut-être découragés par le manque de résultats pour ces deux années ? Ce fut néanmoins, une assemblée de personnes très intéressées ! On signalera la présence de Jean-Louis Moyen et Jean-Marie Leurquin, (agents DNF à Viroinval), Jean-Yves Paquet, (Aves et Centre de Recherche wallon) ainsi qu'une douzaine de naturalistes plus ou moins régionaux. Quelques Nivellois et Montois étaient là aussi.
Philippe Ryelandt a présenté un montage Power Point très fouillé, reprenant d'abord une présentation des indices (traces, plumes, déjections) précisant qu'ils sont très difficiles à trouver et que ce n'est pas une méthode très efficace de recherche en notre région ardennaise du sud de l'Entre-Sambre-et-Meuse. Ensuite, il a développé la technique de l'appeau, mâle ou femelle, et les conditions de son utilisation. Comme il est conseillé de connaître l'habitat pour prospecter en regardant les milieux forestiers, il a présenté aussi une description des habitats français du plateau de Rocroi, complétée par celle de diverses publications (en région plus montagneuse) française et suisse.
Afin d'essayer de mieux cerner son habitat régional, les données connues sont présentées depuis 1960 à aujourd'hui (données atlas), et les participants à la soirée qui ont déjà observé la gélinotte racontent leur rencontre.
Une discussion s'en suit à propos des mesures de préservation, la possibilité d'un projet Life, etc. Le scepticisme sur la possibilité qu'une "population" de gélinotte soit encore présente dans notre région ne doit pas être nié.
Certains se proposent comme prospecteurs mais sans qu'une réelle organisation de la recherche soit mise en place : ils se contentent de signaler la zone approximative qui les intéresse.

Suspense donc !... Un bilan de la saison sera dressé en fin d'année.

Thierry Dewitte.

Natagora Entre-Sambre-et-Meuse

BNVS - Ostbelgien BNVS - Ostbelgien Natagora - Ardenne orientale Natagora - Ardenne centrale Natagora - Brabant wallon Natagora - Bruxelles Natagora - Centre-Ouest Hainaut Natagora - Entre Sambre et terrils Natagora - Entre-Meuse-et-Lesse Natagora - Entre-Sambre-et-Meuse Natagora - Famenne Natagora - Haute Sambre Natagora - Hesbaye médiane Natagora - Hesbaye Ouest Natagora - Lesse et Houille Natagora - Liège et Basse-Meuse Natagora - Lorraine Natagora - Ourthe-Amblève Natagora - Pays de Herve Natagora - Semois ardennaise Natagora - Marquisat de Franchimont Natagora - Haute Senne Natagora - Vesdre et Ourthe Natagora - Condroz Mosan Natagora - Coeur de Wallonie Natagora - Dendre-Collines
Natagora Lorraine BNVS - Ostbelgien Natagora Ardenne orientale Natagora Lesse et Houille Natagora Hesbaye mediane Natagora Hesbaye Ouest Natagora Entre Sambre et terrils Natagora Brabant wallon Natagora Bruxelles Natagora Seneffe - Braine-le-Compte Centre-Ouest Hainaut Natagora Haute Sambre Natagora Entre-Sambre-et-Meuse Natagora Vesdre & Ourthe BNVS - Ostbelgien Natagora Pays de Herve Natagora Marquisat de Franchimont Natagora Entre-Meuse-et-Lesse Natagora Famenne Natagora Ardenne centrale Natagora Semois ardennaise
Communes de la régionale :

Cerfontaine, Chimay, Couvin, Doische, Florennes, Froidchapelle, Momignies, Philippeville, Sivry-Rance, Viroinval, Walcourt

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !