Les petits carnivores

À l'origine, la notion de « nuisible » attribuée notamment aux petits carnivores fut clairement définie par le Code rural : elle ne concernait strictement que les animaux susceptibles de provoquer des dégâts aux cultures et aux forêts.  

Au fil des décennies, cette notion de « nuisible » s'est dégradée, s'est modifiée, a été élargie démesurément… De nombreuses espèces n'exerçant pas le moindre dommage aux activités agricoles, se virent inscrire sur la liste noire, pour la seule raison qu'elles avaient le tort de prélever, une partie du gibier réservé aux porteurs de fusils.

Et bientôt, on en arriva à l'incroyable situation suivante : le Renard, recordman toutes catégories de la consommation des petits rongeurs « nuisibles »   puisqu'il mange entre 6 000 et 10 000 souris par an  n'en est pas moins considéré par la loi comme un animal abominable méritant la plus sévère répression.

Cet exemple est loin d'être isolé : les 5 espèces de mustelidés (putois, fouine, hermine, belette et martre) réunies dans notre dossier sont à des degrés divers, exactement dans le même cas. Pire encore, jusqu'il y a encore quelques années, des espèces devenues rares aujourd'hui comme la loutre, le chat forestier ou encore le blaireau étaient aussi considérées comme nuisibles. Heureusement, à la suite du rapport « nuisibles » de l'époque (mars 1983), un arrêté de la Région wallonne protégeait inconditionnellement ces dernière espèces. Mais il reste néanmoins énormément de travail pour considérer les autres petits carnivores en tant qu'espèces utiles pour la nature et son équilibre.

Qui sont-ils, en réalité, ces prétendus « nuisibles », si décriés, si calomniés, si détestés ?…. Comment vivent-ils ? Que consomment-ils au juste ? Leurs mœurs sont-elles aussi « criminelles » que veut bien l'écrire une certaine presse cynégétique ? Enfin, à l'heure où tous les rapaces sont protégés, est-il logique de continuer à classer « nuisible » des animaux dont le régime alimentaire leur est en tout point analogue ?

Bref, quels sont les principaux arguments scientifiques qui permettront à un protecteur de la nature de plaider la cause des « puants » et de démontrer que leur prétendue nocivité est en réalité un mythe pur et simple, inventé de toute pièce pour servir les intérêts d'une minorité ? Quelles sont les réponses imparables à apporter aux inévitables objections et aux arguments des contradicteurs ?

C'est à toutes ces questions que se propose de répondre notre dossier « nuisibles ».

  • <a href="http://www.natagora.be/fileadmin/Natagora/Mammiferes/dossiercarnivores.pdf">Télécharger le « Dossier petits carnivores »</a> (1,1 Mo)
  • <a href="http://www.natagora.be/index.php?id=344#c608">Protéger son poulailler du renard</a>
  • <a href="http://www.natagora.be/index.php?id=344#c595">Une fouine dans mon grenier. Que faire ?</a>

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !

Newsletter de Natagora

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Se désinscrire de notre newsletter