Faire un don

Protégez les méandres et prairies de la Semois

Situées dans le bassin de la Semois, les réserves naturelles de Breuvanne et de la Plate dessous les Monts constituent d’importantes zones refuges au sein d’un réseau écologique d’une valeur inestimable. Aujourd’hui, nous avons la possibilité d’agrandir ces réserves.
Ensemble, développons ces havres de biodiversité !

41%
Localisation
Tintigny et Breuvanne
30
hectares à protéger
170.000 €
à financer
80%
financés par la Wallonie

Déjà fortes de 185 hectares, les réserves naturelles de Breuvanne et de la Plate dessous les Monts sont représentatives des milieux naturels du sud de la Belgique : prairies maigres de fauche, méandres de la Semois et prairies humides à molinie sur sols marneux.

Toutes deux créées à la fin des années 1980, elles constituent de magnifiques exemples de gestion des réserves naturelles par Natagora. Non seulement en ce qui concerne la rareté des milieux mais aussi pour leur entretien régulier au fil des ans. Cet entretien s’avère en effet indispensable pour maintenir les surfaces et les espèces qui y trouvent un milieu favorable.

Prairie humide à molinie

 

Saviez-vous que ?

« La marne est un mélange d’argile et de calcaire en proportions variables. Parfois exploitée par les agriculteurs pour amender leurs champs, elle permet le développement d’une très grande richesse biologique. Remplacée par des engrais de synthèse, elle a été épargnée par les méthodes modernes d’exploitation, permettant le développement de prairies humides qui profitent de sa très grande imperméabilité. »

 

Agrandir les réserves naturelles, pourquoi est-ce important ?

Si Natagora gère actuellement plus de 5600 hectares de réserves naturelles, ce territoire reste toutefois fortement fragmenté à travers toute la zone Wallonie-Bruxelles. Dans ce contexte, l’opportunité d’agrandir une réserve voire même de créer une connexion entre plusieurs espaces séparés est toujours à saisir.

Les avantages sont multiples :

  • L’extension d’un milieu naturel permet de le consolider et de le renforcer face aux diverses activités humaines. Il en résulte un développement rapide de la biodiversité.
  • Agrandir la superficie permet de multiplier les chances d’apparition d’une faune et d’une flore diversifiées. Ces nouvelles espèces profitent alors à l’ensemble de l’écosystème en place.

 

Espèces emblématiques

Machaon Beaucoup de machaons se regroupent sur les prés de la Plate dessous les Monts, profitant des floraisons pour se nourrir.
Molinie Les prés à molinie regroupent diverses plantes comme la succise des prés ou la scorsonère qu’on retrouve parfois en quantité dans les prairies humides.
Tarier pâtre Le tarier pâtre, magnifique petit oiseau à la poitrine orange et au dos noir, s’observe régulièrement, en évidence sur un perchoir, prêt à chasser les insectes.

 

La pie-grièche écorcheur

Pie-grièche écorcheur

Masque noir, cape chatain clair et calotte grise. La pie-grièche écorcheur, petit oiseau au comportement de rapace, se nourrit de gros insectes mais aussi de petits rongeurs, reptiles et amphibiens qu’elle accroche aux épines pour se constituer un garde-manger.

Ce passereau a besoin de deux conditions pour s’épanouir : d’une part, des arbustes, et de préférence des épineux pour établir son nid en lieu sûr et d’autre part, un milieu ouvert propice à la chasse. Les prairies présentes dans nos réserves de Lorraine belge sont donc tout particulièrement indiquées pour son développement.

 

Offrez de l'espace à la nature

Tous les donateurs seront invités à une balade de découverte de la réserve au printemps 2023 !