Stage d'étude des chauves-souris dans les fermes

Chauves-souris dans une ferme

PROPOSITION de STAGE

Etude des paramètres qui influencent l'utilisation des étables comme terrain de chasse pour les chauves-souris. Et remise de recommandations pour favoriser la présence de chauves-souris dans l'écologie d'une étable.

Contexte

Plecotus est le pôle chauves-souris de l'association de protection de la nature Natagora. Ce groupe qui s’appuie sur un large réseau de volontaires est actif à la fois dans la sensibilisation, l’étude et la protection des chauves-souris en Wallonie et à Bruxelles.

Description du sujet

Le bétail dans les étables peut parfois entraîner d'importantes proliférations de mouches, principalement la mouche domestique (Musca domestica), mais aussi la mouche charbonneuse (Stomoxys calcitrans). La présence de ces deux espèces de mouches peut être délétère pour le bétail. Les chauves-souris sont insectivores. Certaines espèces se nourrissent abondamment de mouches. Différentes études sur le régime alimentaire du Murin de Natterer (Myotis nattereri) montrent que les mouches constituent 30 % de ses proies. Le Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus) est une autre espèce bien connue pour chasser abondamment dans les étables. Durant la nuit, ces chauves-souris entrent dans les étables et se nourrissent des mouches posées sur les poutres et le plafond. Lors de captures réalisées en Belgique dans les étables, les membres de Plecotus ont attrapé plusieurs autres espèces de chauves-souris comme des Pipistrelles communes, des Oreillards ou encore des Murins à moustaches. Il semble donc que les étables représentent un terrain de chasse important pour les chiroptères, mais encore très méconnu.

 

Description du stage et méthodologie

Le protocole consiste à poser des enregistreurs d'ultrasons pendant plusieurs nuits dans les étables. Les données seront ensuite analysées afin de déterminer, d'une part, les espèces qui chassent dans les différentes fermes, d'autre part quantifier leur taux d'occupation.
Pour chaque ferme étudiée, il sera nécessaire d’étudier les paramètres propres à l'étable, mais également à l'environnement autour des fermes. Les données récoltées feront l’objet d’une analyse statistique. Cela nous permettra de proposer des mesures pour rendre les étables plus attractives pour les chauves-souris. La pose de nichoirs dans certaines fermes pourra être envisagée.

Profil recherché

•    Étudiant qui rédige un mémoire ou TFE dans les domaines des Sciences, Biologie, Agronomie, Bio-ingénieur, Environnement ou équivalent.
•    Il est exigé d’avoir le permis et un moyen de locomotion propre (déplacements partiellement remboursés : 0.20 cent/km).
•    Grande motivation, autonomie, sociabilité, proactivité.
•    Avoir une (des) expérience(s) de volontariat/stage sont des compétences appréciables.
•    Il convient d’être débrouillard, un minimum sportif, souple dans les horaires, des déplacements sur le terrain seront en effet nécessaires (en journée et parfois de nuit).  
•    Une bonne connaissance préalable des chauves-souris n’est pas indispensable, mais constitue un plus.


Conditions

•    Minimum 3  mois entre début mai et fin septembre 2021.
•    STAGE NON RÉMUNÉRÉ
•    Une zone d’étude est proposée par étudiant : le sud de la province du Luxembourg et le pays de Herve.


Intéressé(e) ?

Adressez votre lettre de motivation et votre CV à Cécile Van Vyve à l'adresse suivante : cecile.vanvyve@natagora.be

Voir toutes les news