Natagora, ambassadrice du développement durable en 2018

Naturalistes dans une prairie

Pour la deuxième année consécutive, l’Institut Fédéral pour le Développement Durable a désigné six ambassadeurs. Natagora en fait partie et compte bien en profiter pour replacer la nature au cœur des activités humaines.

Natagora est bien décidée à utiliser cette opportunité pour passer un message crucial pour la société : protéger la nature n’est pas un hobby de passionnés ou d’ornithologues pointus. Travailler à protéger une espèce d’oiseau, de batracien ou d’orchidée n’est pas un luxe. En s’intéressant à une espèce particulière, c’est en fait sur son milieu que les gestionnaires agissent, sur les autres espèces, sur les paysages liés, et sur les personnes qui y vivent et qui y travaillent.

Natagora prend ainsi l’exemple de l’agriculture : en revenant à des fermes à taille humaine, à une agriculture familiale, aux bonnes pratiques agrobiologiques et aux circuits courts, on défend clairement la nature. Mais on retrouve également une assiette de qualité, on recrée du tissu social, on offre un travail décent à nos agriculteurs… Pour Natagora, la création de réserves naturelles a le même impact. Elles jouent un rôle clé dans la lutte contre le réchauffement climatique et servent de refuge pour les espèces menacées. Les 5.000 hectares gérés par l'association atténuent également les effets des inondations, offrent du travail à de nombreux agriculteurs et gestionnaires et préservent les paysages. Natagora ambitionne d'ailleurs d'augmenter ces surfaces préservées de 100 hectares par an.

Natagora sera un ambassadeur de choix des objectifs de développement durable. Par son action sur la nature, elle a de nombreux impacts sur la société humaine. Elle touche directement l’industrie du tourisme ou l’agriculture paysanne, par exemple. Mais elle dispose également de nombreux programmes éducatifs. Et elle a un rôle d’intégration via ses nombreuses structures de volontaires et ses programmes d’éducation permanente. 

Voir toutes les news