Les autres petits milieux

Le muret de pierres sèches

Le mur ou muret de pierres sèches (où les pierres sont assemblées pour s'imbriquer et tenir sans mortier) est un écosystème à lui tout seul!

Non seulement il absorbe et restitue la chaleur, protège contre le vent mais il sert également de refuge à de nombreux petits animaux et certaines plantes, comme la ruine de Rome, la corydale jaune, les mousses et les lichens, s'installent volontiers dans les anfractuosités.

Consultez notre fiche conseils sur le muret de pierres sèches

Le tas de bois mort

Difficile de trouver plus vivant que le bois mort : mousses, lichens, champignons, coléoptères, abeilles et guêpes solitaires, animaux se nourrissant des insectes et de leurs larves, nids de certaines espèces d’oiseaux, chauve-souris, petits mammifères… tous peuvent trouver place dans le bois pourrissant.

Que ce soit sous forme de branches mortes ou de souches, et même dans certains cas, d’un arbre mort sur pied (à condition évidemment qu’il ne présente pas de danger en cas de chute), le bois mort peut trouver place au jardin. On pourra y observer tout le processus de recyclage de la matière organique morte.

Des nichoirs, des mangeoires et des abreuvoirs pour les oiseaux

C'est un vrai bonheur de pouvoir observer les oiseaux qui viennent nicher ou se nourrir à quelques mètres de la fenêtre du salon. Quelques règles sont néanmoins à connaître avant de placer vos nichoirs et mangeoires au jardin.

Consultez nos fiches conseils sur la manière de pratiquer le nourrissage des oiseaux ou pour savoir comment placer des nichoirs pour les oiseaux.

Pour construire vous-même vos nichoirs, téléchargez la fiche conseil de l'ASPO/Birdlife Suisse (Association Suisse pour la Protection es Oiseaux).

Des nichoirs pour les chauves-souris

Il existe un article, très intéressant (et très scientifique) réalisé par Plecotus sur les nichoirs pour les chauves-souris (cliquer sur > Publications > Documents à télécharger).

Des nichoirs et des abris pour les insectes

Vous pouvez attirer les insectes butineurs ainsi que certains insectes auxiliaires au jardin en rendant celui-ci plus accueillant pour ces animaux. Vous y parviendrez en renonçant aux produits chimiques et en préservant quelques milieux refuges tels une friche, un tas de bois mort ou une zone non tondue dans la prairie. Bien sûr, vous pourrez aussi installer quelques nichoirs ou abris artificiels.

Consultez nos fiches conseils pour réaliser vos nichoirs pour abeilles et guêpes solitaires, ou pour réaliser un nichoir pour les bourdons ou un abris à perce-oreilles.

Depuis 1984, Natagora encourage les propriétaires de jardins à aménager tout ou partie de leur terrain en zone favorable à la faune et à la flore sauvages. Planter une haie d’espèces indigènes, installer un nichoir, faire place à une prairie fleurie…
Depuis 1991, l'opération "Nature au Jardin" bénéficie du soutien du Ministère de l'Environnement et de Bruxelles Environnement - IBGE en Région de Bruxelles-Capitale.


Réalisé grâce au soutien de