En quoi le climat influence-t'il le Réseau écologique ?

Savez-vous qu’en rendant votre jardin plus accueillant pour la vie, vous aidez directement les espèces à faire face au réchauffement climatique ?

C’est facile à comprendre.

Une question de vitesse de déplacement

Si la température moyenne de la surface de la Terre augmente, les grands types d’habitats naturels existant aujourd’hui, comme la forêt européenne de hêtres, le maquis de Méditerranée, les forêts boréales… vont devoir se déplacer vers le nord pour retrouver des conditions climatiques qui leur conviennent.

Ainsi, avec un réchauffement climatique moyen de 3 °C prévu au cours de ce siècle, dans les zones tempérées, les grands habitats naturels que nous connaissons aujourd’hui devraient se déplacer d’environ 500 km vers le nord. Mais la vitesse de migration naturelle des plantes et des animaux est, elle, comprise entre 4 et 200 km par siècle. Vous l’aurez donc compris… Beaucoup d’espèces n’auront donc pas le temps d’échapper aux conditions climatiques qui se modifient.

Un environnement de qualité avec des jardins qui font la différence !

Pour donner un maximum de chances aux espèces de remonter vers le nord, il faut que l’environnement qu’elles rencontrent soit favorable à leurs déplacements. Routes, trafic automobile, cultures et champs intensifs, lotissements… constituent des barrières quasi infranchissables pour de nombreuses espèces.

Nos jardins peuvent faire la différence ! Avec 14 % de la Wallonie, nos jardins, nos voiries, nos bâtiments peuvent être aménagés et gérés plus écologiquement et devenir des refuges naturels !

Une touche d'exotisme...

Depuis déjà plusieurs dizaines d’années, des espèces du sud de l’Europe s’installent dans nos régions. Certaines sont même devenues fort communes comme l’argiope fasciée ou la punaise rayée. 

D’autres, aujourd’hui rares ou localisées à la Gaume, pourraient profiter des nouvelles conditions climatiques pour étendre leur espace vitale comme la mante religieuse ou le guêpier, un superbe oiseau coloré qui niche dans las falaises.


Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !

Newsletter de Natagora

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Se désinscrire de notre newsletter